Magnussen n'était "pas du tout préparé" à la décision de McLaren

Kevin Magnussen admet que l’étonnante décision prise par McLaren l’hiver dernier fut difficile à accepter sur le moment, mais qu’au final, elle aura décuplé sa détermination à courir en F1.

Le jeune Danois semblait être le candidat tout désigné pour être le coéquipier de Fernando Alonso cette saison, puisque l’analyse de ses données techniques, comparées à celles de Jenson Button, démontrait qu’il était bien l’homme de la situation. Les messages qu’il captait des membres de l’équipe laissaient présager qu’il avait bel et bien décroché le volant.

Une décision suprenante

Mais surprise, les dirigeants de McLaren changèrent soudainement d’avis au tout denier moment, préférant Button et ne laissant à Magnussen qu’un rôle de pilote de réserve. Revenant sur cette période, Magnussen affirme avoir été assommé par cette décision, ne comprenant pas pourquoi il avait été évincé suite à ses performances de 2014.

Ce fut une incroyable désillusion”, affirme Magnussen à Motorsport.com. “J’ai grimpé les échelons. J’ai toujours avidement regardé la saison suivante et comment mieux faire. Et puis, je suis arrivé en F1 J’ai connu une saison correcte, et puis soudainement je me suis fait expulser. C’était complètement inattendu, et ce fut dur à accepter."

“Si j’avais passé toute la saison à douter de mes capacités, à obtenir des résultats décevants, alors là, j’aurais compris. Je ne m’y étais pas du tout préparé”, raconte-t-il. “Au début, ce fut vraiment pénible à vivre. Puis, j’ai inversé la situation, et j’ai commencé à aider les pilotes titulaires. Évidemment, j’ai perdu confiance en moi durant un moment, mais j’ai ensuite commencé à y voir du positif. Aujourd’hui, je suis à fond et croit que je vais effectuer un retour en F1”.

Remettre les choses en perspective

Le Danois a connu la déception de ne pas être choisi par McLaren cette saison, mais a dû déchanter quelques semaines plus tard en devant refuser une occasion de courir en série IndyCar puisqu’il devait remplacer Fernando Alonso en Australie.

Ironie du sort, Magnussen n’a même pas pris le départ de la course puisque son moteur Honda a cessé de fonctionner durant le tour de chauffe à Melbourne.

Oui, ce fut vraiment ennuyeux et frustrant, mais c’est ainsi. J’aurais bien aimé disputer quelques courses cette saison, car c’est monotone de ne pas courir”, poursuit Magnussen.

Mais tout ne fut pas ennuyeux. J’adore la course automobile. Je suis un passionné et cela occupe une grande partie de la vie. Ne rien faire aurait été désastreux, beaucoup plus que de n’être privé que de F1. Certains athlètes connaissent de mauvais jeux Olympiques, et ils doivent attendre quatre ans avant de se reprendre. Mon cas n’est donc pas si terrible."

“Ça a été difficile, mais ça aurait pu être pire. Si vous demeurez concentré et continuez à croire en vous, alors vous pourrez réussir. C’est ce que j’ai l’intention de faire. Ce fut un peu pénible au début, mais je suis maintenant entièrement concentré sur mon retour à la compétition”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Type d'article Interview
Tags f1, kevin magnussen, mclaren