Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
15 Heures
:
02 Minutes
:
34 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Magnussen : "Steiner a bien fait de me dire de la fermer" au Canada

partages
commentaires
Magnussen : "Steiner a bien fait de me dire de la fermer" au Canada
Par :
20 juin 2019 à 14:56

À son arrivée dans le paddock du Circuit Paul Ricard ce jeudi, Kevin Magnussen a donné des détails et des explications pour mieux comprendre l'échange radio cinglant qu'il a eu avec Günther Steiner pendant le Grand Prix du Canada.

Deux semaines après ses déboires du Grand Prix du Canada, Kevin Magnussen n'en veut pas à Günther Steiner. Au contraire, le pilote danois estime que son patron a "bien fait" de le remettre en place et de lui éviter de "péter les plombs", alors que sa course avait tourné au vinaigre après qu'il s'est élancé depuis la voie des stands. En délicatesse au volant d'une monoplace qui ne lui convenait pas du tout, et rejeté en fond de classement, le pilote Haas s'était fait remarquer par un message radio dans lequel il disait vivre sa "pire expérience" au volant d'une voiture de course. Steiner avait alors pris lui-même la radio pour lui répondre de manière cinglante. "Ça suffit", avait-il lancé sur un ton sans équivoque.

Après avoir franchi la ligne d'arrivée, Magnussen a présenté des excuses à son équipe, toujours par radio, soulignant le travail qui avait été fourni par les mécaniciens pour lui permettre d'être au départ avec une monoplace refaite, alors qu'il avait subi un gros accident la veille en qualifications. 

Lire aussi:

"Il ne m'a pas disputé", précise Magnussen au moment de revenir sur l'intervention de Steiner. "Vous devriez entendre lorsqu'il m'engueule ! Günther me connaît très bien et je ne me plains pas souvent. Quand je le fais, c'est que je suis très, très frustré. Il le sait, donc je crois qu'il a bien fait de me dire de la fermer et de faire en sorte que je ne pète pas les plombs. J'étais à deux doigts de manger mon volant. Ça allait vraiment mal. Nous étions impuissants en course, alors c'était mieux de continuer et d'en parler ensuite."

"J'ai réalisé que mon message sonnait plus offensant pour l'équipe que ce que je voulais dire. J'ai supposé que les gens comprenaient que nous avions une bonne voiture, et que la seule chose qui la freinait était que nous ne soyons pas capables de faire fonctionner les pneus correctement. C'était très frustrant, alors c'était une bonne chose de me dire de continuer. Je ne voulais pas dire quoi que ce soit de mal au sujet de l'équipe ou de la voiture. J'étais juste énervé, j'étais à l'agonie. Je ne pense pas qu'il avait besoin de me faire taire, mais il a eu raison de s'assurer que ce soit le cas." 

Lire aussi:

"Je me suis rendu compte que ça semblait offensant pour l'équipe et les mécaniciens qui venaient de faire un travail incroyable pour que la voiture soit prête. J'avais fait une erreur le samedi en sortant la voiture et je leur avais donné beaucoup de travail. Je me sentais vraiment mal qu'ils le prennent comme ça, donc j'ai présenté des excuses à tout le monde. Ils me connaissent très bien. Tout le monde savait ce que j'avais voulu dire. Ils savent que j'estime tout le travail qu'ils font et que je ne pense pas du tout du mal d'eux."

Magnussen a finalement terminé 17e du Grand Prix du Canada, entre les deux Williams de George Russell et Robert Kubica. Il pointe actuellement à la neuvième place du championnat, avec 14 points inscrits depuis le début de la saison, tandis que Haas occupe la huitième place chez les constructeurs. 

Kevin Magnussen, Haas F1

 

Article suivant
La "crise de la communication" a été dure à gérer chez Renault

Article précédent

La "crise de la communication" a été dure à gérer chez Renault

Article suivant

Verstappen remet en question les pénalités pendant les courses

Verstappen remet en question les pénalités pendant les courses
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Catégorie Jeudi
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine