Magny-Cours : Un tour de piste avec Alex Wurz

Alex Wurz, le pilote essayeur de chez Honda détail le circuit de Nevers Magny-Cours

Alex Wurz, le pilote essayeur de chez Honda détail le circuit de Nevers Magny-Cours. Il explique le tracé qui a plusieurs virages : épingle, chicanes, virages rapides...

"Ce que j’aime à Magny-Cours, c’est que c’est un endroit où nous bénéficions de pas mal de temps libre à la fin de la journée. En effet, comme le circuit est situé dans un coin très calme, où il n’y a pas grand-chose à faire, il y a beaucoup moins d’agitation et nous pouvons prendre le temps de nous reposer et de discuter tous ensemble."

"Le circuit est très sympa, avec ses nombreuses chicanes rapides, mais il est toujours difficile d’y trouver les bons réglages car la moindre variation dans la température de la piste peut affecter les temps au tour de près de deux secondes. Par ailleurs, la piste est parfois glissante."

"D’un point de vue de pilotage, le tracé présente un bon rythme et nous pose de nombreux défis. Le double virage à gauche après la ligne droite de départ est à négocier à plein régime, avant d’entrer dans le long virage à droite d’Estoril. Il faut faire attention en entrant dans cette courbe, car le train arrière de la monoplace peut se montrer instable, avec du sous-virage dans la section intérieure et du survirage en sortie de courbe. Il faut également placer son accélération sans voir la sortie du virage."

"Une longue ligne droite arrive ensuite, où le vent peut parfois affecter la zone de freinage située avant l’épingle à cheveux d’Adelaïde. Ce passage est parfois glissant, mais c’est la seule véritable zone de dépassement du circuit. Comme il convient de passer l’épingle en première, il faut par conséquent bénéficier d’une bonne traction en sortie afin de repartir plein gaz vers la première chicane à haute vitesse du circuit. On y arrive en sixième vitesse en freinant légèrement pour stabiliser la voiture."

"On entre ensuite dans un long virage à gauche mettant les pilotes à l’épreuve. Il y a plusieurs lignes de course différentes dans cette courbe, et il faut prendre celle qui convient le mieux aux paramètres de sa voiture. Dans ce passage, il faut veiller à ne pas bloquer ses roues en freinant trop fort, tout en gérant les paramètres de sous-virage et de survirage. Je n’ai jamais réussi à obtenir un équilibre parfait dans ce virage."

"Un autre chicane rapide arrive ensuite. Légèrement moins rapide que la première, il faut y engager sa voiture avec prudence car une légère crête entraîne un court passage en aveugle. En positionnant sa voiture correctement, on déborde normalement très légèrement sur la bordure de droite. Si l’on ne place pas son véhicule correctement, on peut parfois lâcher un peu de vitesse et perdre jusqu’à 0,3 seconde."

"On débouche ensuite dans un virage à droite à prendre sur le premier rapport, parfois glissant en entrée et en sortie. On passe alors par une nouvelle courbe à droite, à prendre en deuxième vitesse, avant de s’engager dans la dernière chicane. Les bordures de piste sont très hautes dans cette section, il faut donc bien ménager sa voiture. Pour terminer, il faut passer la longue ligne droite d’arrivée avant de repartir pour un nouveau tour."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alexander Wurz
Type d'article Actualités