Mai 2014 : Jackpot pour Bianchi à Monaco !

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer

En cette période des fêtes de fin d’année, ToileF1 vous propose de vous replonger une dernière fois dans l’année 2014 qui va se refermer. A travers des faits marquants, des articles qui figurent au rang de ceux les plus lus, ou encore via certaines anecdotes, revivez les événements qui ont jalonné l’année F1 et sport automobile.

La veille du Grand Prix de Monaco, Jules Bianchi regrettait de ne pas avoir pu atteindre la Q2. S’il espérait faire mieux en course, il n’envisageait certainement pas de marquer ses premiers points en Formule 1 ! Et pourtant, suite aux nombreux incidents ayant ponctué la course, le Français a progressé jusqu’à la huitième place, avant de rétrograder neuvième pour avoir écopé d’une première pénalité sous le régime du Safety Car.

Malgré ces avatars, Bianchi savourait comme il se doit cet exploit.

"On attend ça depuis longtemps. On l’a fait, je suis très fier d’eux et heureux de leur donner un résultat. Je ne peux rien dire de plus, c’est vraiment génial pour moi et le team".

La course n’aura pas été de tout repos pour le Français, mais le rythme de sa Marussia l’a également aidé à obtenir ce résultat en plus des abandons.

"J’ai pris un départ de merde (sic !), en fait, pour être honnête ! Après, le rythme a été bon, on a fait un très long relais avec les supertendres, ça a été dur à gérer. Les gars ont fait du super travail aux tests de Barcelone. On savait qu’on avait du rythme mais bien entendu, on a eu de la chance car d’autres gars devant se sont crashés."

Pour ce qui est des pénalités, Bianchi assumait sa responsabilité pour la première mais ne saisissait pas pourquoi il en avait reçu une deuxième à l'arrivée.

"Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai eu la pénalité. La première, je sais, c’est parce que Gutiérrez s’est arrêté une position devant sa ligne. C’était clairement une erreur. Mais la seconde, je ne sais pas. Si c’est les règles, c’est comme ça, je ne vais pas me plaindre".

Pénalité(s) ou pas, l’essentiel était assuré pour le Niçois, à quelques encablures de chez lui : "Je suis dans les points donc ce n’est pas un problème. Je suis vraiment fier de l’équipe. Ça fait longtemps qu’ils attendent ce premier point. Les premières courses ont été difficiles, je veux vraiment les remercier".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jules Bianchi
Type d'article Actualités