Malade, Pérez avait "du mal à respirer" en essais

partages
commentaires
Malade, Pérez avait
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
30 sept. 2017 à 15:52

Sergio Pérez va peut-être connaître le Grand Prix le plus difficile de sa carrière ce dimanche en Malaisie, victime d'un virus à l'estomac.

Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10 avec un message pour les victimes du tremblement de terre au Mexique
Sergio Perez, Sahara Force India F1 avec un message pour les victimes du tremblement de terre au Mexique
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 avec un message pour les victimes du tremblement de terre au Mexique
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10

C'est il y a quelques jours que Sergio Pérez a contracté la maladie, et depuis, le Mexicain n'est pas au meilleur de sa forme. "Je ne vais pas si bien !" révèle-t-il à Motorsport.com. "J'ai attrapé un virus. Jeudi matin, je suis allé courir et je n'étais pas à mon niveau habituel. J'avais du mal à tenir le rythme de mon coach."

"Je suis retourné dans ma chambre, j'ai pris une douche, mais après, j'avais très froid. J'avais ma veste, et toute la journée, je me suis vraiment senti mal. C'était beaucoup mieux vendredi, mais dans la voiture, j'avais du mal à respirer. Cela m'a vraiment handicapé."

L'écart entre les Force India est resté de deux dixièmes tout au long des qualifications, mais tandis que Pérez avait l'avantage en Q2, il a été devancé en Q1 et en Q3, échouant finalement à la neuvième place de la grille quand son coéquipier Esteban Ocon prendra le départ en troisième ligne.

"Aujourd'hui, cela m'a vraiment gêné en Q3", affirme Pérez. "En Q3, il n'y avait rien qui clochait avec la voiture ou les pneus, je ne suis simplement pas parvenu à réitérer mon tour de Q2. Si j'avais pu l'améliorer, je serais parti sixième, mais j'étais déjà en difficulté en qualifications."

Or, le Grand Prix de Malaisie est l'une des courses les plus difficiles de la saison, particulièrement physique. La température est élevée, la chaleur est humide, et les virages rapides sont exigeants.

"Demain, ce sera un énorme challenge. Déjà, en qualifications, j'étais en difficulté. Je vais essayer de m'hydrater du mieux possible. Ce n'est clairement pas le meilleur endroit pour être malade, donc ça va être une sacrée course pour moi", conclut Pérez.

Propos recueillis par Jonathan Noble

 
Prochain article Formule 1
Ricciardo : "Hamilton peut se permettre de perdre"

Previous article

Ricciardo : "Hamilton peut se permettre de perdre"

Next article

Wolff : Räikkönen "a sûrement la voiture la plus rapide" en course

Wolff : Räikkönen "a sûrement la voiture la plus rapide" en course

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Sergio Pérez , Esteban Ocon
Équipes Force India
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités