Malaisie 2008 : Une erreur qui coûta cher à Massa

Il y a six ans jour pour jour, le 23 mars 2008, le Grand Prix de Malaisie se déroulait à Sepang

Il y a six ans jour pour jour, le 23 mars 2008, le Grand Prix de Malaisie se déroulait à Sepang. Tout au long du week-end, Ferrari avait dominé la hiérarchie, avec deux F2008 en première ligne à l'issue des qualifications. Felipe Massa avait devancé Kimi Räikkönen de 482 millièmes, devant Jarno Trulli (Toyota) et Robert Kubica (BMW Sauber), qui étaient les deux seuls pilotes dans la même seconde.

Lors du Grand Prix, les deux Ferrari ont rapidement distancé leurs poursuivants et semblaient lancées vers un inéluctable doublé. Mais les arrêts au stand jouèrent un rôle prépondérant dans l'issue de la course. Au jeu de la stratégie, c'est ainsi Räikkönen qui prit le dessus sur son coéquipier pour prendre la tête après la première salve d'arrêts.

Au 31e tour, le week-end de Massa se termina en-dehors de la piste. Piégé par un vibreur attaqué avec un peu trop d'optimisme dans le virage n°6, le Brésilien perdait le contrôle de sa monoplace avant d'être contraint à l'abandon. A ce moment de la saison, il ne pouvait certainement pas imaginer à quel point ce résultat aurait un impact aussi important sur le Championnat du Monde, qu'il laissa filer lors de la dernière course à Lewis Hamilton, pour un petit point.

Pour ce qui est de ce Grand Prix de Malaisie 2008, Räikkönen s'imposa avec 19 secondes d'avance sur Kubica et Kovalainen (McLaren), Hamilton échouant au cinquième rang.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Robert Kubica
Équipes McLaren , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités