Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
69 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
82 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
139 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
153 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
181 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
202 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
272 jours

La "malchance" de Haas étonne même ses rivaux

partages
commentaires
La "malchance" de Haas étonne même ses rivaux
Par :
Co-auteur: Glenn Freeman
21 juin 2018 à 12:15

Haas dispose d’une unité de puissance Ferrari bien revigorée et d’une auto fort bien née, mais ne pointe actuellement qu’à la huitième place du championnat du monde par équipes.

Bob Fernley, team principal adjoint de Force India, et Günther Steiner, Team Principal, Haas F1, sur la grille
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 au stand
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 au stand
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Günther Steiner, responsable de l’équipe Haas, estime que son équipe a surtout besoin d’un peu de veine et que même ses rivaux sur la grille ont du mal à croire à quel point sa structure a été malchanceuse en 2018.

Il est presque plus long d’énumérer les situations dans lesquelles l’équipe américaine a perdu de gros points en ce premier tiers de saison que de reprendre les occasions lors desquelles elle a pu achever les Grands Prix dans le top 10. Le manque de réussite n’a pas toujours été lié aux erreurs des pilotes (comme la décevante sortie contre le mur de Romain Grosjean sous Safety Car en Azerbaïdjan). De grosses entrées dans les points ont par exemple été perdues lors d’un double incident aux stands en Australie et l’équipe n’a pas été épargnée par d’autres circonstances bizarres, comme la panne de l’unité de puissance Ferrari de Grosjean dans la pitlane canadienne ou le fait d’avoir vu le Franco-Suisse heurter une marmotte en essais libres.

Sans dire que son équipe ne doit compter que sur de la chance pour enfin concrétiser son potentiel, l’Italien admet qu’un peu moins d’événements de ce genre ne feraient pas de mal au moral des troupes.

"On n’arrête jamais les choses en disant ‘faisons une pause et attendons que la chance revienne’. Nous essayons toujours de faire de notre mieux et de revenir avec le meilleur résultat atteignable. Nous l’avons montré au Canada, où Kevin [Magnussen] souffrait le vendredi et a malgré tout réussi à se qualifier 11e. Et nous n’avons pas d’influence sur ce qui est arrivé à Romain. Nous ne souhaitons pas chercher d’excuses avec ça, ce sont des circonstances. En EL3, si l’on a un problème de ce genre, que peut-on faire ? Nous sommes très honnêtes avec nous-mêmes."

Steiner aimerait voir ce cycle prendre fin et une dynamique positive s’installer dans l’équipe sur les prochaines courses, avant de commencer à dresser le bilan de mi-saison.

"Je ne dirais pas qu’on le mérite car c’est un peu présomptueux. Mais nous l’espérons, car d’autres équipes sont venues nous voir pour nous dire : 'qu’avez-vous fait pour récolter tout ça ?' Pour moi, la chose la plus étrange a été cette marmotte qui nous a foncé dedans. Il y a 20 voitures en piste, une marmotte toute seule, et c’est nous qui la tapons ! Et sur le museau, pas l’aileron ! Même en essayant ça, on pourrait le tenter pendant 1000 ans et ça n’arriverait jamais. C’est une des ces choses qui font peur. On ne le mérite pas, mais il faut continuer à travailler dur et ça viendra à nous. Il faut espérer que la chance nous touche."

Haas n’a pas fait bouger son compteur de points sur les deux dernières courses. Pendant ce temps, Renault a pris 15 points, Force India 10, Toro Rosso 6, et Sauber a aussi inscrit un point. Steiner estime que Haas n’a rien à craindre concernant les performances globales de la voiture. Il est simplement temps de concrétiser avec régularité.

"Ce qui fait passer la déception est qu’il y a quatre semaines, à Barcelone, nous étions les ‘meilleurs des autres’ avec une bonne marge. Nous n’avons pas perdu cela. Est-ce que ce sont les circonstances ? On tente toujours d’analyser ceci et de tirer le meilleur [du package] pour le prochain événement."

Article suivant
McLaren ferait le forcing pour recruter Ricciardo

Article précédent

McLaren ferait le forcing pour recruter Ricciardo

Article suivant

Grosjean peut réutiliser son moteur de Montréal

Grosjean peut réutiliser son moteur de Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble