Maldonado a toujours abandonné à Monaco

Le circuit de Monaco n'a jamais traité Pastor Maldonado de façon indifférente : le Vénézuélien y a connu des succès et des déceptions.

En formules de promotion, c'étaient des succès : Maldonado s'y est imposé en Formule Renault 3.5, en 2006, avant d'y monter sur le podium lors des quatre saisons de GP2 suivantes, avec deux victoires à la clé en 2007 et en 2009.

En Formule 1, cependant, cela a été une toute autre histoire. Maldonado a abandonné suite à des accrochages ou des accidents lors de ses trois participations au Grand Prix de Monaco. L'an dernier, il n'a même pas pu prendre le départ, victime d'un problème de pompe à essence. Cela ne l'empêche toutefois pas de porter une affection particulière à cette course unique dans les rues de la Principauté.

"C'est un Grand Prix historique et une course emblématique de la Formule 1," déclare le pilote Lotus. "Je l'adore vraiment. J'y ai été très rapide par le passé. L'atmosphère y est unique. La piste représente vraiment un défi et change beaucoup au fil des séances, ce qu'il faut prévoir. Chaque virage représente son propre défi, et requiert une approche spécifique, c'est probablement la beauté de ce circuit."

"C'est difficile d'être rapide près des murs, et dans l'ensemble, c'est une course très dure, exigeante en termes de concentration et stressante physiquement et mentalement. Le seul point négatif, c'est qu'il est assez difficile de dépasser, mais pas impossible."

Maldonado demeure dernier du championnat

Une des raisons pour lesquelles Monaco tient une place particulière dans le cœur de Maldonado, en-dehors du fait que c'est là qu'il a remporté le plus de victoires en GP2 avec Spa-Francorchamps et Silverstone, est le fait qu'il y a assisté à son premier Grand Prix en tant que spectateur.

"Monaco a toujours été mon circuit favori quand je regardais la Formule 1 à la télé, quand j'étais petit. La première fois que je suis allé à un Grand Prix, c'était aussi à Monaco, en 2003, lors de ma première année en Formule Renault. Juan Pablo Montoya a gagné et c'était incroyable de voir à quel point ils étaient proches des murs et à quel point ils étaient allaient vite, parce qu'ils avaient des moteurs V10 à l'époque," conclut-il.

Le début de saison de Maldonado a également été une histoire d'abandons : le Vénézuélien n'a fini qu'une des cinq premières courses et est dernier du championnat, devancé par les pilotes Manor. Aussi un bon résultat en Principauté sera crucial pour remonter au classement.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Circuit Monte Carlo
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Lotus F1
Type d'article Preview
Tags abandon, accident, maldonado, monaco, presentation