Maldonado contredit la version de Button

Jenson Button était mi-remonté, mi-résigné à l'issue d'un Grand Prix de Singapour où il a été contraint à l'abandon, victime de sa boîte de vitesses.

La course du Britannique avait été marquée par un incident auparavant, puisqu'au 41e tour, Button s'est attaqué à la Lotus de Pastor Maldonado pour le gain de la neuvième place... Mais le Vénézuélien s'est décalé vers l'intérieur et n'a pas réaccéléré aussi rapidement que prévu à la sortie du virage 17.

Ne s'y attendant pas, le pilote McLaren l'a percuté et ne cachait pas sa colère à l'issue de la course. "On ne peut pas faire ça en F1, surtout sur un circuit comme ça," fumait-il...

Maldonado, quant à lui, ne se sent aucunement responsable de l'accrochage entre les deux pilotes, d'autant que les commissaires ont décidé de classer l'incident sans suite.

"Aucun pilote n'est content s'il y a une voiture devant et qu'il veut la dépasser, surtout s'il endommage sa propre voiture en essayant de la dépasser," rappelle le Vénézuélien. "Nos deux voitures ont été endommagées ; il était derrière moi et essayait de doubler, je défendais ma position. C'est la course."

"Les commissaires ont revu l'incident et ont déterminé qu'aucune sanction n'était nécessaire," conclut Maldonado.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Jenson Button , Pastor Maldonado
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags accrochage, déclaration