Maldonado : La course et la...lecture!

Derrière chaque pilote se cache un homme

Derrière chaque pilote se cache un homme. Le pilote Williams Pastor Maldonado a accepté de nous en faire découvrir un peu plus sur sa personnalité, dans la vie quotidienne ou ses relations avec l’usine, hors du cadre exclusif des circuits.

Pastor, bien que la Formule 1 occupe une grande partie de votre vie, aimez-vous d’autres sports ?

Beaucoup. Le tennis, le baseball – le sport le plus populaire au Vénézuéla-; nous comptons beaucoup de joueurs de baseball talentueux, certains sont mes amis. Par contre, je n’aime pas vraiment le football. Certes, j’aime bien la coupe du monde, mais je ne suis pas vraiment tous les championnats. Sinon, je joue assez bien au tennis de table, j’aime également le bowling – vraiment, j’aime beaucoup de sports.

Lisez-vous beaucoup ?

Pas beaucoup. Je lis la série Hell, je lis également des livres ayant trait à la préparation physique, car j’essaie de savoir comment améliorer ma condition physique en tant que pilote, que cela parle d’entraînement ou de nutrition.

Il parait que vous faites beaucoup de recherches sur Internet pour apprendre. De quel genre ?

J’étudie beaucoup l’aspect aérodynamique, également sur le plan mécanique. Ma famille travaille avec les voitures, donc j’ai toujours été familiarisé à l’aspect mécanique de la voiture.

A quel type de travail lié aux voitures faites-vous référence ?

C’est essentiellement du travail sur des voitures américaines, comme des Chevrolet par exemple.

Le mois de mai a été un véritable ascenseur émotionnel entre les hauts et les bas, comment l’avez-vous ressenti, en tant qu’être humain ?

La course, c’est toujours difficile, même lorsque vous gagnez. Ce n’est jamais une chose aisée que de s’imposer, puisque le niveau en Formule 1 est très élevé. Les choses changent sans arrêt, surtout cette année, le niveau est très élevé entre les pilotes et les équipes, donc il faut toujours réunir les ingrédients en une parfaite harmonie pour s’imposer. Nous faisons de notre mieux, nous essayons d’apporter des améliorations en tout temps. Je suis très heureux que l’équipe continue sans cesse à s’améliorer. L’an passé, nous n’étions nulle part, et cette année, nous avons effectué un grand pas en avant. Cela a beaucoup changé, et il faut toujours garder ce rythme de progression constante.

Lorsque vous arrivez sur une piste nouvelle, comme l’Inde en 2011 ou le Texas plus tard cette année, comment abordez-vous cela avant d’y être ?

C’est davantage le travail des ingénieurs. Nous passons beaucoup de temps sur le simulateur pour les aider et engranger le plus de données, mais ce n’est jamais la même chose même si on peut s’en approcher. A partir de la base sur le simulateur, lorsque vous arrivez sur le circuit, il faut s’adapter et changer les réglages selon le roulage en piste réel. Le Texas sera une nouvelle piste pour tout le monde, un gros point d’interrogation.

Pouvez-vous nous expliquer comment le simulateur fonctionne, c’est bien plus qu’un jeu vidéo, non ?

Oui, c’est plus qu’un jeu vidéo car on peut voir les données, on a en fait accès aux mêmes données que dans la monoplace, on bénéficie des mêmes outils. Le simulateur, avec le temps, se rapproche de plus en plus de la réalité car l’équipe continue naturellement à le développer. Il y a une équipe dans l’équipe qui s’en charge, cela constitue des heures et des heures consacrées au développement de ce seul simulateur. C’est primordial aujourd’hui, comme il n’y a plus d’essais en cours de saison. C’est aussi pour cela que le pilote doit passer du temps dans le simulateur pour se familiariser avec la voiture, avec l’équipe.

Dans le simulateur, lorsque vous opérez des changements, vous ressentez réellement la différence ?

Oui. Le simulateur, par définition, simule le réel. Il ne l’atteint jamais, mais cela reste une simulation. Elle est tout de même proche de la réalité.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Williams
Type d'article Actualités