Maldonado serein concernant son contrat Lotus 2016

Le pilote vénézuélien peut compter sur un solide soutien de 30 millions de dollars.

Pastor Maldonado se dit serein par rapport à son futur en Formule 1 au sein de l'équipe Lotus. Le pilote vénézuélien dispose d'un contrat ferme pour la saison 2016 et n'est pas menacé en dépit de ses piètres performances. 14ème du championnat du monde des pilotes avec 12 points, Maldonado entend bien mener la charge face à Force India en cette seconde moitié de saison pour prendre la cinquième place du tableau des constructeurs, à moteur égal.

Rapidement renouvelé pour la saison 2015 l'an dernier, lorsque Lotus avait dramatiquement besoin de liquidités pour boucler son budget, Maldonado sait disposer d'un soutien des plus solides en son sponsor pétrolier PDVSA, une compagnie nationalisée dont l'apport cette saison est selon nos informations de 30 millions de dollars (27% du budget total du team).

Accidenté ce vendredi en EL1 avec une erreur de pilotage l'ayant envoyé dans un mur de pneus, Maldonado a accusé le coup depuis le début de la saison face à son équipier Romain Grosjean en qualifications comme en course.

"J'ai un deal pour la saison prochaine ; actuellement tout a l'air d'aller bien, mais bien entendu, on ne sait jamais, en F1", commente le principal intéressé à Spa.

Le facteur Renault ne change rien

Pour Maldonado, le fait que Renault s'intéresse à différentes options concernant son avenir en F1, dont le rachat de l'équipe Lotus, ne change rien à sa donne personnelle.

"Je pense que ça n'affectera en rien ma situation", indique-t-il, dans le scénario où un rachat devait se produire en vue de 2017. "Je souhaite juste le meilleur à l'équipe, car actuellement, elle traverse une période difficile. Il s'agit d'une super équipe, très professionnelle, et passionnée par la course. Même maintenant, nous faisons bloc tous ensemble et faisons de notre mieux en nous battant jusqu'au dernier tour".

Bien entendu, Maldonado aimerait se trouver dans une situation plus proche de celle qu'il a connue en 2012 chez Williams, lorsque sa monoplace était capable de jouer à l'occasion le rôle d'outsider.

"Nous ne sommes pas heureux de là où nous sommes actuellement, et je pense qu'il y en a plus à trouver en piste comme hors-piste. Nous tentons toujours de faire de notre mieux".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags contrat, pdvsa