"Manœuvre désespérée", "suspension" : Red Bull condamne Hamilton

Après l'accrochage impressionnant entre les deux candidats au titre, Max Verstappen et Lewis Hamilton, les dirigeants de Red Bull ont manifesté une colère rare

L'accrochage survenu dans le premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone, entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, a suscité une réaction forte dans le clan Red Bull. Alors que la course a été interrompue par drapeau rouge avant d'être relancée, le leader du championnat a été contraint à l'abandon après l'accident qui a eu lieu dans Copse. Surtout, il s'en est sorti indemne malgré un choc calculé à 51 g. Après avoir ouvert une enquête, les commissaires sportifs ont infligé une pénalité de dix secondes à Hamilton, toujours en course. 

"Tout pilote qui a conduit sur ce circuit sait qu'on ne met pas une roue à l'intérieur dans Copse", a réagi Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, en s'adressant par radio au directeur de course Michael Masi. "C'est un énorme accident. C'était à 100% le virage de Max. En ce qui me concerne, la faute revient à Hamilton qui n'aurait jamais dû se trouver dans cette position. Il aurait pu y avoir un accident gigantesque. Heureusement il en est sorti indemne."

Interrogé quelques instants plus tard au micro de Channel 4, Christian Horner a évoqué une "manœuvre désespérée" de la part du septuple Champion du monde. "Il n'a pas réussi à dépasser dans la première moitié du tour, ce qu'il était clairement prêt à faire, puis il y a eu une manœuvre désespérée avec une roue à l'intérieur là où il ne faut pas. Vous le savez aussi bien que tout le monde, Copse est l'un des virages les plus rapides au monde. On n'y met pas une roue à l'intérieur. C'est juste du pilotage sale."

Interrogé sur l'état de santé de Verstappen, Horner s'est montré rassurant : "Il était très essoufflé. Il est allé au centre médical pour un contrôle, mais vous savez que c'est un sacré soulagement de le voir sortir parce que ce virage est l'un des plus rapides du championnat."

La pénalité de dix secondes ne suffira pas à calmer les ardeurs de Helmut Marko, qui avant qu'une sanction ne soit prononcée par les commissaires, est allé beaucoup plus loin que Christian Horner. "Je ne sais pas quelle serait la sanction maximale, mais un comportement aussi dangereux et imprudent devrait être sanctionné par une suspension ou quelque chose comme ça", a-t-il lâché au micro de Sky Germany. 

"Si un concurrent touche massivement la roue arrière avec sa roue avant, ce n'est plus un incident de course dans le virage le plus rapide", insiste l'Autrichien. "C'est de la négligence, ou un comportement dangereux."

Voir aussi :

partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP de Grande-Bretagne en direct
Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP de Grande-Bretagne en direct

Article suivant

Verstappen hospitalisé après son accident à Silverstone

Verstappen hospitalisé après son accident à Silverstone
Charger les commentaires