Manor - Non, Wehrlein n'est pas arrogant !

partages
commentaires
Manor - Non, Wehrlein n'est pas arrogant !
Par : Benjamin Vinel
4 janv. 2017 à 14:45

Pascal Wehrlein a connu un double coup dur ces derniers mois. Le premier lorsque Force India lui a préféré Esteban Ocon, le deuxième quand Mercedes a choisi Valtteri Bottas pour remplacer Nico Rosberg - bien que ce ne soit pas encore officiel.

Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 et Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Sahara Force India F1 VJM08
Pascal Wehrlein, Sahara Force India F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber C35 and Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 battle for position
Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05

Pascal Wehrlein a pourtant réalisé une première campagne convaincante en Formule 1, parvenant même à marquer un point au Grand Prix d'Autriche au volant de sa Manor. Les dirigeants de la petite équipe anglaise ne tarissent pas d'éloges à son sujet.

"Pascal est un énorme talent, il n'y a aucun doute là-dessus, et c'est un gosse adorable", déclare Dave Ryan, directeur sportif de Manor. "Certaines personnes ont une opinion complètement erronée de Pascal. Ce gars-là est complètement honnête, il fait beaucoup d'efforts et il est incroyablement talentueux. C'est un excellent pilote très doué, très conscient de ce qui se passe autour de lui, donc nous avons été vraiment très, très satisfaits de lui."

La décision de Force India a été particulièrement difficile à accepter pour Wehrlein. L'écurie basée à Silverstone a testé les deux protégés de Mercedes ces dernières années et a justifié sa décision par le bon comportement d'Ocon, si bien que Wehrlein a été taxé d'arrogance par la suite.

"Je ne comprends pas ça", déplore Ryan. "Les gens disent qu'il est arrogant. Je n'ai jamais rien vu de tel, jamais. Tous ceux qui se sont entretenus avec lui l'ont trouvé adorable, et il l'est."

"Il a ce fantastique sourire espiègle, il est serviable, il est positif, donc je pense que quelqu'un a dû dire quelque chose quelque part, et quelqu'un d'autre l'a pris pour argent comptant alors que c'est faux. C'est un pilote de première classe. Aucun doute là-dessus."

Wehrlein veut rebondir

Écarté par Force India, Pascal Wehrlein fait contre mauvaise fortune bon cœur et veut tirer les enseignements de cet échec.

"Je veux apprendre de la situation", déclare l'Allemand. "Je connais les raisons, et c'est quelque chose de facile à changer. Cela n'a rien à voir avec la performance. Ils pensent qu'Esteban s'intègre mieux à l'équipe, c'est tout. La décision n'avait rien à voir avec le feedback ou la performance, c'est juste la façon dont ils s'entendaient avec moi, c'était personnel."

Lorsqu'Autosport lui demande si Mercedes, dont il est le protégé depuis 2013, peut l'aider à cet égard, Wehrlein répond : "Oui. Mercedes continue à me soutenir beaucoup et je leur en suis très reconnaissant. Je suis également reconnaissant pour l'opportunité qu'ils m'ont donnée avec Manor et les essais Pirelli. C'est vraiment agréable de voir que Mercedes me fait confiance et me soutient, et je vais essayer de les en récompenser."

Quant à la saison 2017, qu'il devrait disputer chez Sauber, le champion DTM 2015 a bon espoir d'y afficher un meilleur niveau de performance grâce à l'expérience engrangée l'an dernier.

"J'ai beaucoup appris en piste, mais il y a aussi beaucoup à apprendre en dehors. J'ai probablement sous-estimé cet aspect", reconnaît-il. "En termes de pilotage, il y avait énormément de nouveaux circuits pour moi, les pneus m'étaient nouveaux, avec une nouvelle équipe, donc j'avais beaucoup de choses à apprendre."

"Mais maintenant, en piste, je suis à 100% que tout s'améliore et devient plus facile. C'est toujours de la première à la deuxième année qu'on progresse le plus. En dehors de la piste, je ferai davantage d'efforts et je suis sûr de pouvoir progresser également", conclut Wehrlein.

Prochain article Formule 1
Hülkenberg espère que les pneus ne limiteront plus les pilotes

Previous article

Hülkenberg espère que les pneus ne limiteront plus les pilotes

Next article

Ricciardo - Vettel est parfois son pire ennemi

Ricciardo - Vettel est parfois son pire ennemi

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pascal Wehrlein
Équipes Manor Racing
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités