Manor - Nous sommes capables de faire rouler deux voitures

N'ayant pas pris la piste de tout le weekend du Grand Prix d'Australie, Manor F1 Team faisait son vrai retour à l'occasion de la Malaisie, alignant à nouveau Roberto Merhi et Will Stevens au volant de ses MR03 adaptées à la réglementation technique 2015.

La monoplace est en grande difficulté, signant des chronos à la limite des 107%, mais c'est ce qui était attendu pour l'évolution d'une voiture qui était déjà en fond de grille l'an passé.

De façon plus inquiétante, en essais libres, les deux MR03B n'ont jamais pris la piste en même temps. Par la suite, la monoplace de Will Stevens a subi un problème de système d'essence qui a contraint le Britannique à regarder les qualifications et la course depuis les stands.

Des bruits de paddock ont alors commencé à affirmer que Manor ne serait pas en mesure de faire rouler ses deux voitures simultanément en toute sécurité, ce que le directeur d'équipe Graeme Lowdon a nié catégoriquement dans les colonnes d'Autosport.

"Je peux vous garantir que si cette voiture avait pu bouger, elle aurait fait la course", affirme Lowdon. "Il n'y a vraiment pas de question là-dessus. Et elle se serait qualifiée".

Pourquoi ne voudrions-nous pas être dans la course ? C'est vraiment n'importe quoi.

Graeme Lowdon

"Les systèmes et les gens étaient parfaitement contents du bilan global des EL1, EL2 et EL3 de ce point de vue, et si on regarde notre programme de roulage, nous ne tournions en rond dans aucune des séances car nous avions des tâches très spécifiques à effectuer".

"En qualifications, nous avions un programme très clair pour les deux voitures, et nous aurions vraiment fait la course avec deux voitures".

Deux mots d'ordre : humilité et travail

Lowdon souligne notamment que l'équipe n'a rien à gagner en ne participant pas à la course, puisque les nombreux abandons du début de saison représentent toujours une opportunité pour les petites équipes d'obtenir de bons résultats. En 2013, une treizième place signée par Jules Bianchi en Malaisie avait permis à Marussia de battre Caterham et de se classer dans le top 10 du championnat.

"Regardez Melbourne : pourquoi ne voudrions-nous pas être dans la course ? C'est vraiment n'importe quoi. Nous allons juste travailler avec humilité, faire ce que nous avons à faire, et continuer à avancer", conclut le Britannique avec optimisme.

Seul pilote de l'écurie au départ, Roberto Merhi s'est classé quinzième du Grand Prix de Malaisie, à trois tours du vainqueur.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Will Stevens , Jules Bianchi , Roberto Merhi
Équipes Manor Racing
Type d'article Actualités
Tags fiabilité, lowdon, manor, sécurité, voitures