Manor reste pied au plancher pour être sur la grille

Alors que cela paraissait encore invraisemblable il y a quelques semaines de cela, Manor est de retour en Formule 1 pour la saison 2015

Alors que cela paraissait encore invraisemblable il y a quelques semaines de cela, Manor est de retour en Formule 1 pour la saison 2015. De retour, ou presque : l'assemblage et le fonctionnement de la monoplace 2014, qui a été adaptée à la réglementation 2015, reste délicate.

L'écurie, qui n'a pas participé aux essais hivernaux, rencontre de nombreux soucis techniques ; la rumeur veut que nombre d'entre eux soient liés aux logiciels qui accompagnent l'unité de puissance Ferrari, ce que nie le directeur d'équipe Graeme Lowdon.

"Nous rencontrons un certain nombre de problèmes que nous devons résoudre et je sais qu'il y a eu beaucoup de spéculation, et je ne sais pas d'où elle vient, quant à la responsabilité des logiciels Ferrari", commente-t-il. "Il y a un certain nombre de choses que nous devons résoudre. Il n'y a pas du tout de problème [avec Ferrari]. Je pense que nous travaillons très, très bien ensemble".

On pourrait douter de l'intérêt d'avoir fait le déplacement à Melbourne pour l'écurie anglaise, qui peut se permettre de manquer trois courses dans la saison pour cas de force majeure. Cependant, selon Lowdon, il est normal que Manor se présente, quitte à ne peut-être pas pouvoir participer.

"Je pense que c'est vraiment important d'être ici", déclare le Britannique. "C'est le championnat dont nous faisons partie, et nous voulons en faire partie dès le début, jusqu'à la fin. Je pense que pour ceux qui ont vu le défi qu'a relevé l'équipe, c'est un travail incroyable réalisé par un grand nombre de gens. Pas seulement au sein de l'équipe, mais nous avons aussi bénéficié de la coopération exceptionnelle de toutes les autres équipes, de la FIA, de Jean Todt, de la FOM, de Bernie".

"Faire ce qui a été fait n'est pas une mince affaire et un grand nombre de gens nous ont aidés à parvenir là où nous en sommes aujourd'hui", poursuit-il. "Les voitures et les systèmes sont incroyablement compliqués et ce qui a été réalisé en un laps de temps incroyablement court - l'entreprise était sous administration judiciaire jusqu'à il y a deux semaines - est vraiment exceptionnel".

Le fait que Manor manque les essais hivernaux était apparemment inévitable dans la situation actuelle de l'écurie ; cette dernière devrait toutefois conserver sa motivation habituelle. "Quant à prendre le temps de faire des essais, ou quelque chose comme ça, cela aurait été génial, mais c'était simplement impossible dans le laps de temps disponible. En termes d'implication et de taux de résolution de problèmes, je peux vous garantir que nous allons garder le pied au plancher !" conclut Lowdon.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités