Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Sans pièces de rechange, Williams se "complique la vie"

partages
commentaires
Sans pièces de rechange, Williams se "complique la vie"
Par :
28 mars 2019 à 12:59

Robert Kubica admet déjà un certain pessimisme quant aux espoirs de progression pour Williams à Bahreïn ce week-end. Le Polonais estime que le manque de pièces de rechange va de nouveau affecter son écurie et freiner inévitablement son évolution, alors que le retard accumulé depuis la fin de l'hiver se paie cash du côté de Grove.

Née tardivement, la FW42 est loin de pouvoir exprimer son potentiel, et l'écurie britannique fait face à un défi permanent pour regagner le terrain inexorablement perdu depuis Barcelone. La problématique du manque de pièces de rechange est une réalité qui a été endurée à Melbourne il y a deux semaines, puisque Williams n'avait par exemple pas pu remplacer le fond plat de Robert Kubica après un passage sur les vibreurs dès la première séance d'essais libres.

Lire aussi :

"Je pense qu'en étant réaliste, nous sommes de nouveau confrontés à un week-end qui ne sera pas facile", prévient Robert Kubica ce jeudi dans le paddock de Sakhir. "Sachant les difficultés que nous avons rencontrées en Australie, il est vrai que Bahreïn présente une configuration et une spécification différentes, mais il n'y aura tout de même pas de miracles d'une semaine à l'autre."

"Ce n'est pas non plus une situation évidente pour les pilotes, car nous serons limités par les pièces de rechange et tout ce qui va avec. Quand on repense à ce qui m'est arrivé le vendredi lors des EL1 en Australie, lorsque je suis passé sur un vibreur et que j'ai endommagé le fond plat, nous n'avions pas de pièces pour le remplacer, et ça a probablement affecté mon week-end."

Des problèmes supplémentaires pour Williams

Robert Kubica, Williams FW42

Lors des analyses menées après le Grand Prix à Melbourne, il s'est avéré que le fond plat endommagé de la monoplace de Kubica avait eu une incidence plus néfaste que prévu sur le niveau de performance. "On m'a dit que ça n'avait pas d'effet, mais après avoir étudié les données du week-end, nous pensons que ça a eu un impact plus important que ce que nous pensions", révèle Kubica.

Ce dernier laisse entendre que le fond plat n'a pas été remplacé mais réparé pour le deuxième rendez-vous de la saison : "L'équipe essaie de nous donner la meilleure voiture possible à piloter. Mais d'un autre côté, je pense que dans un monde idéal, on aurait des pièces neuves pour débuter le week-end, ainsi que d'autres de rechange, et en bon état. Cela place le pilote dans une position difficile. Demain, la situation fait que l'on ne peut pas aller trop sur les vibreurs, ou bien si on y va, le risque est d'abîmer la voiture et de ne pas avoir de pièces de remplacement."

"Nous manquons déjà de performance, et nous y ajoutons un facteur supplémentaire, ce qui nous complique la vie", conclut-il. "Mais je sais que tout le monde travaille dur à l'usine. Nous avons juste besoin d'un peu plus de temps pour régler le problème."

 
Article suivant
Ticktum en essais avec Red Bull à Bahreïn

Article précédent

Ticktum en essais avec Red Bull à Bahreïn

Article suivant

Sainz doit déjà changer un composant moteur

Sainz doit déjà changer un composant moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Robert Kubica
Équipes Williams Racing
Auteur Basile Davoine