Formule 1 GP de Belgique

Marko : "Pérez s'est réveillé de son rêve de titre mondial"

Sauf cataclysme, le titre mondial est désormais hors de portée de Sergio Pérez, mais Helmut Marko se déclare satisfait de son pilote.

Sergio Perez, Red Bull Racing

Quatre-vingt-quatre : c'est le nombre de points marqués par Sergio Pérez lors de sept derniers Grands Prix, quand son coéquipier Max Verstappen, invaincu, en engrangeait 195. S'il a un temps fait illusion dans la course au titre, Pérez n'a pas tardé à rentrer dans le rang à cause de quelques fautes de pilotage et contre-performances majeures en qualifications. Les rumeurs se sont emballées sur son avenir, alors que Daniel Ricciardo ne cache pas considérer son nouveau baquet chez AlphaTauri comme un tremplin pour revenir chez Red Bull.

Lire aussi :

Qu'en pensent les dirigeants de la marque au taureau ? "Nous avons un contrat avec Pérez jusqu'à fin 2024", assurait Helmut Marko, conseiller sportif de Red Bull, à Motorsport.com en marge du Grand Prix de Belgique. "Il est deuxième au Championnat du monde. Pourquoi aurions-nous besoin d'agir ? Il s'est désormais réveillé de son rêve de titre mondial. Peut-être que ça va l'aider à se reconcentrer pour être aussi performant que possible."

"Il fait de très bonnes courses, il dépasse bien. Mais il y a les erreurs en qualifications, ça a toujours été sa faiblesse", a souligné Marko, alors que Pérez a enchaîné cinq Grands Prix consécutifs sans atteindre la Q3. "Même lors de nos qualifications junior à Estoril il y a longtemps – Ricciardo et Pérez étaient très jeunes à l'époque – nous avons simulé des runs de qualifications et des longs relais. Ils étaient les plus rapides, mais Pérez n'était pas au niveau en qualifications."

Helmut Marko, Consultant, Red Bull Racing et Sergio Perez, Red Bull Racing

Helmut Marko et Sergio Pérez

Surtout, l'Autrichien a estimé que Max Verstappen était hors d'atteinte : "Il a un tel talent, une telle vitesse. Et il est au septième ciel, personne n'aurait l'air bon à côté de lui. Verstappen est une référence sans commune mesure avec le reste. Pérez est deuxième du championnat, il ne peut pas faire plus. Actuellement, il le fait."

Si on enlève Max, [Pérez] est devant

Helmut Marko

Pérez a en tout cas renoué avec la deuxième place au Grand Prix de Belgique ; il n'avait plus été aperçu à ce niveau depuis Miami, début mai. "De nos jours, la deuxième place derrière Max est comme une victoire", clame Marko. "Ses qualifications étaient bonnes ce week-end et sa course aussi. Si l'on enlève Max, il est devant. Mais Max, c'est Max, il est exceptionnel. Les gens doivent réaliser qu'il fait déjà partie des tout meilleurs dans l'histoire de notre sport. Il faut le mentionner parmi les tout meilleurs avec Fangio, Schumacher et Senna. Et il ne va fêter que son 26e anniversaire dans deux mois…"

Propos recueillis par Christian Nimmervoll et Ronald Vording

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Infrastructures et plafond budgétaire : les discussions "tournent en rond"
Article suivant Nouveaux teams F1 : vers une décision début septembre

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse