Marko : Red Bull a les "couilles" de mettre des jeunes en F1

Les débuts de Pierre Gasly en Formule 1 semblent avoir convaincu Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile, qui se targue d'avoir hissé de nombreux jeunes pilotes talentueux en Formule 1.

Pour son premier Grand Prix dans l'élite en Malaisie, Pierre Gasly a affiché un niveau proche de celui de son coéquipier Carlos Sainz et a franchi le drapeau à damier au 14e rang. Le Français sera de retour au volant ce week-end à Suzuka et a de fortes chances d'être confirmé pour une première campagne complète en 2018.

La Scuderia Toro Rosso fait depuis longtemps la part belle aux rookies : cinq des six plus jeunes pilotes de Formule 1 des dix dernières années viennent de la filière Red Bull. Helmut Marko se félicite donc des décisions prises par la marque au taureau et ne manque pas d'adresser un tacle aux top teams rivaux.

Lorsque Motorsport.com lui demande dans un entretien exclusif de quoi sera fait l'avenir de Gasly, Marko répond : "Je pourrai vous le dire très bientôt. Red Bull, contrairement à Ferrari et Mercedes, a des couilles, et nous mettons des jeunes pilotes dans la voiture. Donc nous verrons. Nous avons nos idées, et dès que tout sera finalisé, nous vous préviendrons."

Marko se montre satisfait du niveau de performance affiché par Gasly, en particulier lors d'Essais Libres 1 pluvieux où il a découvert la Toro Rosso STR12 : "Surtout lors de la première séance sous la pluie, il a montré qu'il n'avait pas peur, qu'il maîtrisait bien la voiture. Il n'y a pas eu d'erreur du week-end, c'étaient de très bons débuts de sa part."

Quel coéquipier pour Gasly ?

Il reste à savoir qui épaulerait Gasly au sein de la petite Scuderia l'an prochain. Daniil Kvyat semble être favori, mais ses performances ternes de la saison en cours ne jouent pas en sa faveur. Lorsque nous demandons à Marko quelles sont les chances de Kvyat de rester chez Toro Rosso, celui-ci répond : "Dès que nous le saurons, nous vous le dirons."

Il est impossible que Gasly soit rejoint par un autre pilote du Red Bull Junior Team, puisqu'ils évoluent tous en Formule Renault Eurocup et qu'il leur reste donc un long apprentissage à faire – à l'exception du pilote GP3 Niko Kari, qui va quitter le programme à la fin de la saison.

Bien que ce soit très peu probable, on pourrait également imaginer Sébastien Buemi dans le rôle d'outsider pour ce baquet, lui qui reste affilié à Red Bull Racing et a d'ailleurs réalisé de nombreux essais pour tester les gommes Pirelli depuis l'an dernier. Les nombreux clashs de date entre la Formule E et la Formule 1 rendent toutefois cette option peu viable.

Les hypothèses Kvyat et Buemi sont en tout cas corroborées par les propos de Franz Tost, directeur de l'écurie, qui indique à Motorsport.com : "Nous voulons en priorité un pilote Red Bull dans la voiture. Parce que c'est la philosophie de Toro Rosso. Mais si ce n'est pas possible, pour une raison ou pour une autre, peut-être devrons-nous étudier une autre possibilité, mais la priorité est toujours d'avoir un pilote Red Bull."

Il n'est donc pas impossible que Red Bull fasse une exception à la règle, comme cela avait été le cas en 2008 avec Sébastien Bourdais.

Le partenariat avec Honda pourrait mener à la titularisation de Nobuharu Matsushita, mais le pilote ART Grand Prix doit finir dans le top 3 de la Formule 2 pour être éligible à une Super Licence, et ne se trouve actuellement qu'à la sixième place du classement général avec 37 points de retard sur le troisième. "Je ne pense pas qu'il soit prêt pour l'instant", confirme Helmut Marko.

Le fait que Toro Rosso propose des séances d'essais libres à Sean Gelael pourrait laisser entendre que l'écurie est en manque de liquidités. Il est très clair que Gelael ne sera pas titularisé l'an prochain, il n'a tout simplement pas de points de Super Licence à son actif et il lui est mathématiquement impossible d'obtenir 40 unités compte tenu de ses 17 points inscrits cette saison en Formule 2.

La petite Scuderia pourrait-elle toutefois s'intéresser à des pilotes bien soutenus comme Marcus Ericsson et Jolyon Palmer ? "Ça dépend", tempère Franz Tost. "S'il y a un jeune pilote talentueux et un pilote expérimenté qui n'a pas cette vitesse naturelle, je préfère toujours le jeune, parce qu'il y a plus de potentiel, notamment pour l'avenir."

"N'oublions pas qu'il relève également de Toro Rosso de préparer des pilotes pour Red Bull Racing. Et s'il y a un pilote expérimenté, par conséquent plus vieux, je ne vois pas comment il s'intégrerait à la philosophie de Toro Rosso et Red Bull."

Quant à Helmut Marko, son opinion d'un tel recrutement est bien tranchée : "Nous sommes Red Bull, nous sommes différents. C'est difficile à imaginer."

Propos recueillis par Adam Cooper et Oleg Karpov

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sébastien Buemi , Daniil Kvyat , Pierre Gasly , Nobuharu Matsushita
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités