Red Bull savait "depuis longtemps" que Honda allait arrêter

Helmut Marko a révélé que Red Bull était depuis longtemps au courant du départ de Honda fin 2021 et travaille à la mise en place d'un projet pour la suite avec comme objectif qu'il soit finalisé pour la fin d'année.

Red Bull savait "depuis longtemps" que Honda allait arrêter

Alors que Red Bull doit faire face à la défection de son motoriste au-delà de 2021, le conseiller Helmut Marko a révélé que les dirigeants de l'écurie autrichienne savaient depuis plusieurs semaines qu'Honda allait quitter la discipline et ont ainsi commencé à travailler sur la question de l'après.

"Toutes les options seront envisagées et ensuite Red Bull décidera de la suite", a déclaré Marko pour Speedweek. "Nous allons régler cela, présenter un concept [à Dietrich Mateschitz, le grand patron de la marque] et nous déciderons. Nous allons nous pencher sur toutes les possibilités."

Quand il lui a été demandé si l'éventualité de développer son propre moteur avec l'aide d'un partenaire figurait parmi les options, il a répondu : "Nous travaillons dans toutes les directions, car nous savions depuis longtemps la décision de Honda. [...] [Nous l'avons appris] pendant la saison en cours."

Lire aussi :

Christian Horner, le directeur de l'écurie, a pourtant indiqué cette semaine que la structure souhaitait coopérer pendant encore longtemps avec Honda : "M. Horner est un team principal, mais il n'est pas impliqué dans les questions stratégiques. M. Mateschitz et moi le savons depuis longtemps", a lâché Marko.

Alors que l'avenir de Red Bull en F1, et de ses deux équipes, est posée suite à l'annonce Honda, mais aussi à la lumière de la signature récente des Accords Concorde, Marko prévient : "Nous pouvons mettre au fin au contrat chaque année. À la fin de chaque année, il y a une possibilité de résilier le contrat. Ce n'est pas notre priorité. Nous sommes en train de faire le point, et lorsque nous aurons des éléments concrets, M. Mateschitz décidera."

Si Red Bull maintenait sa participation au Championnat du monde, Renault semble être, à ce jour, l'option la plus crédible pour équiper les voitures de la firme à partir de 2022. En l'absence d'accord moteur d'ici le milieu d'année 2021, le Règlement Sportif de la F1 permet à la FIA d'obliger un motoriste à fournir l'écurie autrichienne et AlphaTauri. Or, avec le départ de McLaren vers Mercedes, Renault n'aura aucun client à partir de l'année prochaine et serait donc en première position pour être ce fournisseur "par défaut".

À ce sujet, Marko ajoute : "Tout sera étudié. Quand nous aurons les résultats, nous verrons." Avant de préciser, au sujet du moment où les choses seront clarifiées : "Notre plan est pour la fin de l'année."

partages
commentaires

Related video

Rétro 1970 - La première victoire d’Emerson Fittipaldi

Article précédent

Rétro 1970 - La première victoire d’Emerson Fittipaldi

Article suivant

McLaren espère "rester dans la lutte" avec son nouveau nez

McLaren espère "rester dans la lutte" avec son nouveau nez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard