Marussia : Un sauvetage orchestré par Haas ?

Tout semble s'accélérer depuis quelques jours autour de l'équipe Marussia, placée sous administration depuis octobre et qui n'a pas participé aux trois derniers Grand Prix de la saison dernière

Tout semble s'accélérer depuis quelques jours autour de l'équipe Marussia, placée sous administration depuis octobre et qui n'a pas participé aux trois derniers Grand Prix de la saison dernière. Alors que l'espoir semblait perdu et la disparition de la structure acquise,

des discussions avec un "investisseur crédible" ont fait surface

.

L'annulation de la vente aux enchères du matériel 2014 de l'écurie, initialement prévue ce jour, permet de conforter les motifs d'espoirs avancés successivement par Graeme Lowdon et John Booth ces derniers jours.

Le sauvetage de Marussia pour la saison 2015 pourrait en fait profiter au projet américain Haas F1, qui doit faire son entrée dans la discipline en 2016. Après avoir mis la main sur une partie de la première vente aux enchères organisées en décembre, Gene Haas aurait également fait l'acquisition de l'usine de Banbury - ce qui n'a toutefois jamais été confirmé officiellement. Il se dit désormais qu'il pourrait être lui-même cet investisseur crédible décrit par les actuels administrateurs de Marussia, afin de maintenir la structure en vie une dernière année avant l'arrivée officiel de Haas F1 Team.

Ferrari, le dénominateur commun

On sait que Haas a signé un partenariat technologique et de fourniture moteur avec Ferrari. Or, la Scuderia est également le premier créditeur de Marussia, qui affiche une dette de 21,3 millions d'euros pour l'utilisation des moteurs de Maranello ces dernières saisons.

La poursuite de l'activité Marussia via l'investissement de Haas pourrait alors prendre tout son sens. Si l'écurie survit, elle pourra également toucher la prime de sa 9e place au championnat constructeurs 2014.

Par ailleurs, Haas aurait également acquis la propriété intellectuelle du travail de Marussia sur sa monoplace 2015. Ces plans ne seraient pas nécessairement utilisés cette saison, puisque le feu vert existe déjà pour l'équipe afin de rouler avec ses monoplaces 2014. Cependant, en détenant la genèse d'un tel projet, et si Haas y ajoute une première année d'expérience et de présence indirecte en F1 via le maintien en vie de Marussia, le projet de la future équipe qui doit s'articuler entre sa base américaine et une base satellite en Angleterre serait conforté, y compris dans le but de prouver sa viabilité et son sérieux à de potentiels sponsors.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes John Booth
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités