Masi : Verstappen "principal responsable" du crash avec Hamilton

Michael Masi, le directeur de course de la F1, a expliqué quelles étaient les raisons ayant poussé les commissaires à pénaliser Max Verstappen après son accrochage avec Lewis Hamilton au Grand Prix d'Italie.

Masi : Verstappen "principal responsable" du crash avec Hamilton

L'image forte du Grand Prix d'Italie 2021 de Formule 1 n'est pas le retour de Daniel Ricciardo et de son shoey sur la plus haute marche du podium. La victoire du pilote McLaren a été totalement éclipsée par l'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au 26e tour de course, alors que les deux pilotes se battaient pour la troisième place virtuelle.

Au bout de la ligne droite des stands, Verstappen s'est porté à la hauteur de Hamilton, qui venait d'effectuer son arrêt. le Néerlandais a tenté de s'infiltrer par l'extérieur dans la première partie de la chicane, ce qui lui a donné l'intérieur pour la deuxième partie. Cependant, Hamilton a résisté à l'attaque de son adversaire en écartant au maximum sa trajectoire. Contraint de quitter la piste avant d'atteindre le deuxième point de corde, Verstappen a tenté de rejoindre la piste devant son adversaire avant de décoller sur le vibreur intérieur puis sur la roue arrière gauche de son adversaire. Dans les airs, sans possibilité de contrôler sa monoplace, le pilote au numéro 33 est lourdement retombé sur le Halo du septuple Champion du monde.

Reconnu responsable de cet accrochage par les commissaires, Verstappen a écopé d'un recul de trois places sur la grille de départ du prochain Grand Prix, qui aura lieu en Russie, dans deux semaines. La sanction du Néerlandais est accompagnée d'un retrait de deux points sur son permis F1. Interrogé par Sky Sports sur le verdict des commissaires, Michael Masi a expliqué que le pilote Red Bull avait simplement pris la mauvaise décision.

"Je ne m'assoie pas avec les commissaires lorsqu'ils doivent rendre un verdict", a expliqué le directeur de course. "J'ai simplement eu une brève conversation avec eux à ce sujet. Selon eux, Lewis était prioritaire dans ce virage et Max avait d'autres options, comme nous avons pu le voir aujourd'hui avec d'autres pilotes prenant les bosses derrière le deuxième virage avant de revenir en piste."

"Avec la combinaison de ces données, Max était le principal responsable. Donc ce n'était pas seulement la faute de Max, mais il était plus en tort que Lewis dans cette situation. Comme nous avons pu le voir dans divers incidents cette année, et à la suite de discussions avec les équipes et les pilotes, si deux [pilotes] abandonnent et qu'il y a un responsable, une pénalité sera appliquée sur la grille de départ de l'événement suivant."

Lire aussi :

Ce n'est pas la première fois cette saison que Verstappen et Hamilton sont impliqués dans un accrochage. Les pilotes ont déjà échangé leur peinture aux départs des Grands Prix d'Émilie-Romagne et de Grande-Bretagne plus tôt dans l'année, et même au départ du Grand Prix d'Italie, quelques minutes avant leur deuxième rencontre définitive.

Selon Masi, le statut de prétendant au titre détenu par Verstappen et Hamilton multiplie le risque d'accident, mais le directeur de course ne souhaite pas que les commissaires traitent différemment leurs incidents. "Je pense que vous devez comprendre que [Verstappen et Hamilton] sont dans une lutte serrée et intense au championnat. Dans cette situation, les deux pilotes prennent plus de risques. Les commissaires ont analysé [l'incident] de la même manière que lors de n'importe quel autre incident, et ils ont estimé que l'un des pilotes était principalement responsable", a-t-il conclu.

partages
commentaires
Hamilton surpris par l'attitude de Verstappen après l'accrochage
Article précédent

Hamilton surpris par l'attitude de Verstappen après l'accrochage

Article suivant

Hamilton : La décision des commissaires "fait vraiment jurisprudence"

Hamilton : La décision des commissaires "fait vraiment jurisprudence"
Charger les commentaires