Massa appelle Williams à régler ses ennuis avec les pneus

Le pilote brésilien a qualifié son premier relais lors du Grand Prix de Belgique de "désastre" d'un point de vue pneumatique.

Sixième sous le drapeau à damier à Spa-Francorchamps, Felipe Massa était loin d’être satisfait de son Grand Prix de Belgique. Si Williams a limité la casse d’un point de vue comptable en profitant de l’abandon de Sebastian Vettel dans les derniers tours, l’écurie britannique a tout de même connu un week-end compliqué, sur un circuit qui devait pourtant lui être favorable. 

Les qualités de la FW37 sur un circuit à haute vitesse ont été masquées en course par un problème majeur d’exploitation des pneumatiques. Pour Massa comme pour son coéquipier Valtteri Bottas, le premier relais avec les gommes tendres s’est avéré catastrophique, faisant chuter irrémédiablement les deux pilotes dans la hiérarchie.

"Je ne suis pas content car je dirais que les 10 premiers tours, peut-être, ont été un désastre pour nous", regrette Massa. "Le départ n’était pas bon, mais le rythme avec les pneus tendres était vraiment un désastre. Nous avons perdu de nombreuses positions avec les deux voitures. C’était vraiment difficile. Je suis sûr que cela a coûté beaucoup au résultat final de la course, ce problème que nous avons eu au début. Je ne suis pas content car la course aurait pu être complètement différente au final."

Comprendre les pneumatiques au plus vite

A l’instar de Rob Smedley, qui a expliqué que le graining avait fortement perturbé Williams lors de ce Grand Prix de Belgique, Massa attend une réaction rapide de l’écurie de Grove pour résoudre ses problèmes de compréhension des pneus Pirelli. Après le zéro pointé de Budapest, l’équipe espérait rebondir davantage à Spa.

"Je crois que la Hongrie n’était pas un circuit pour nous, sans aucun doute. Avant cela nous faisions un excellent travail", reconnait Massa. "C’était un problème avec ces pneus sur ce circuit [à Spa], et nous devons comprendre pourquoi cela n’a pas marché, et faire fonctionner les choses quels que soient les pneus que nous utilisons d’ici la fin de la saison."

Le vice-champion du monde 2008 se tourne vers l’Italie avec de grands espoirs, en espérant voir la pointe de vitesse de la Williams mise en valeur par une exploitation pneumatique bien meilleure. 

"Nous avons toujours de grands espoirs à Monza, un fantastique circuit, et il y a beaucoup de choses sur quoi se concentrer donc nous pouvons essayer de faire de notre mieux. L’année dernière j’ai terminé sur le podium, j’espère que nous pourrons voir quelque chose de similaire cette année."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags pirelli, pneus