Massa - Il y a moins d'assistance électronique qu'en 2003

Après avoir affirmé que les conversations radio n’avaient pas autant changé que ce que l’on peut croire au fil des années, Felipe Massa s’est attardé sur l’électronique en F1. Là aussi, le Brésilien semble combattre une idée reçue, selon laquelle le pilotage serait moins valorisé au milieu d’une discipline qui est entrée dans une technologie totalement nouvelle et différente en 2014, avec les unités de puissance hybrides. 

Lire aussi : Selon Massa, rien n'a changé dans les radios

Massa, qui a débuté en F1 en 2002, ne cache pas que les monoplaces actuelles ne sont pas celles qui lui procurent le plus grand plaisir au volant, parmi celles qu’il a pu piloter durant sa carrière. Le pilote Williams estime que les F1 de la période 2003-2008 étaient les plus agréables à manier. 

"Je crois que c’était peut-être plus fun ; la manière dont étaient les voitures, les pneus, peut-être les règles aussi", explique-t-il dans un entretien ouvert diffusé par Sky Sports. "Même s’il y avait tellement de choses que nous pouvions améliorer pour les dépassements, au moins c’était fun. En termes de plaisir, piloter ces voitures était plus fun."

Moins assisté en 2015 qu’en 2003

Pour autant, Massa assure que l’électronique était bien plus présente à bord durant cette période qu’elle ne peut l’être maintenant. Si les pilotes sont davantage occupés à manipuler les boutons sur le volant depuis l’année dernière, le Brésilien estime qu’ils étaient bien plus assistés il y a une dizaine d’années.

"J’ai connu de nombreuses années où nous avions beaucoup d’électronique : je me souviens que tout était électronique en 2003 ; le rétrogradage électronique, le contrôle de traction, tellement de choses qui font que c’était pire que ça ne l’est maintenant", assure-t-il. "Sans aucun doute, nous avons connu des années où c’était pire d’un point de vue technologique par rapport à aujourd’hui."

"[Aujourd’hui] nous devons faire de nombreux changements sur le volant, mais cela vient de l’équipe, pour la fiabilité et différentes choses. Mais je crois que nous devons davantage piloter désormais, par rapport à certaines années où tout était automatique."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Type d'article Actualités
Tags aide au pilotage, assistance, déclaration, electronique