Massa : Revenu car "les choses arrivent pour une bonne raison"

partages
commentaires
Massa : Revenu car
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
23 mars 2017 à 05:43

Felipe Massa est le premier à le reconnaître, la voie de décélération avait été engagée en fin d’année dernière et il n’était pas prévu de voir le Brésilien de retour au volant d’une F1 en 2017.

Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams
Essais d'arrêt au stand pour Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Essai d'arrêt au stand pour Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams

Mais lorsque le grand chambardement du mois de décembre est intervenu, avec le départ à la retraite du champion en titre Nico Rosberg et le transfert de Valtteri Bottas de Williams vers Mercedes, un pilote d’expérience et connaissant Williams était absolument nécessaire pour assurer une certaine base aux côtés du débutant Lance Stroll.

C’est donc avec un enthousiasme dont il ne s’est jamais démuni au cours de sa longue carrière que le Brésilien est revenu. De son propre aveu, il avait plutôt prévu de prendre quelques kilos de graisse que de muscle pendant l’hiver !

"Je ne m’attendais pas à être ici ce jeudi !" s’amuse-t-il en conférence de presse FIA. "Peut-être plutôt à bien manger et m’empâter ! Mais les choses changent dans la vie ! Je suis vraiment heureux et motivé ; et prêt pour ce défi."

Revenu pour les bonnes raisons

Massa assure que sa décision de retour a été prise après une réelle évaluation de ce qui pourrait le pousser à changer une trajectoire avec laquelle il se sentait serein et qui est déjà difficile à prendre pour un pilote en activité.

"On a eu un long meeting. J’ai posé des questions sur beaucoup des choses qui n’étaient pas allées si bien [en 2016] et les réponses qu’elle [Claire Williams] m’a données étaient les bonnes. Des gens arrivent encore dans le team et je reste en F1 pour courir pour une équipe que je crois professionnelle. C’est la raison pour laquelle j’ai pris cette décision de continuer. On verra ! On en saura un peu plus dimanche et j’ai un bon feeling quant au fait que nous sommes rapides et qu’une bonne saison nous attend. C’est un beau métier, qui me donne du plaisir : je suis prêt."

Son entourage, de son côté, lui a laissé un environnement vierge de pression et Massa dispose d'un soutien absolu autour de lui.

"Les choses arrivent pour une bonne raison, et j’ai reçu du soutien de tout le monde, de ma famille, des fans. Tout le monde m’a poussé : 'Vas-y ! continue !' C’était déjà un super sentiment quand j’ai décidé d’arrêter en seconde moitié de saison dernière. Le feeling au Brésil m’a aussi donné beaucoup de joie. Mais c’était facile de décider de rester car tout était si beau ! Les choses arrivent pour une raison et peut-être que la raison est que je ne devais pas arrêter."

Je suis prêt. Je serai là où je dois être.

Felipe Massa

Un entraînement sans concessions

Massa avait relâché la bride en début d’intersaison et même donné l’impression d’avoir achevé la saison 2016 sans grande pression personnelle sur ses résultats.

Quand Valtteri Bottas voyait son attention de tous les instants récompensée par un transfert chez Mercedes, Massa reprenait l’entraînement, sachant que la préparation pour la saison 2017 n’aurait rien à voir avec le classique entretien physique nécessaire ces dernières années, avant que le changement de règlement technique ne rende les F1 plus physiques.

"Je me suis toujours entraîné très dur mais j’ai fait les choses avec plus d’ardeur cette fois", estime-t-il. "Tous les jours, avec du cardio, du travail sur la masse musculaire, du gain de force. J’avais un entraîneur personnel qui m’a suivi partout. J’ai fait attention. Je suis plus fort et j’ai beaucoup plus travaillé mon cou. Et avec 68 tours en tests d’un trait [à Barcelone, ndlr], je crois que c’est mon record, en fait ; et je me sentais bien !"

Prochain article Formule 1
Bottas : "Du temps et du talent" pour briller chez Mercedes

Previous article

Bottas : "Du temps et du talent" pour briller chez Mercedes

Next article

Hamilton a "hâte" de voir le niveau de Red Bull et Ferrari

Hamilton a "hâte" de voir le niveau de Red Bull et Ferrari

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Jeudi
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Conférence de presse