Massa soulagé d'avoir enrayé sa série noire

Si l’on excepte sa quatrième place en Autriche, après une très belle pole position décrochée sur le Red Bull Ring, Felipe Massa était clairement dans l’œil du cyclone avant le Grand Prix de Hongrie

Si l’on excepte sa quatrième place en Autriche, après une très belle pole position décrochée sur le Red Bull Ring, Felipe Massa était clairement dans l’œil du cyclone avant le Grand Prix de Hongrie. Accidenté malgré lui dans le premier tour à Silverstone pour éviter un Kimi Räikkönen en perdition, le Brésilien avait connu une autre grosse frayeur lors de la course suivante à Hockenheim : un tonneau au premier virage suite à un contact avec Kevin Magnussen. Le tout après un épisode difficile à digérer au Canada, avec des points envolés dans le dernier tour pour un accrochage avec Sergio Pérez.

Bien que sûr de son fait quant aux responsabilités, qu’il a refusé d’endosser, Massa reconnait que mettre fin à cette mauvaise passe était absolument crucial pour lui : sportivement et psychologiquement. Car pendant que les mésaventures s’enchaînaient, il voyait également son jeune coéquipier Valtteri Bottas enfiler les points et les podiums.

Le week-end dernier, pour la première fois depuis Monaco – théâtre de l’unique abandon du Finlandais cette saison –, l’ancien pilote Ferrari a franchi le drapeau à damier devant Bottas, terminant cinquième. Ce fut auparavant le cas en Malaisie et à Bahreïn.

Une très grande prudence dans le premier tour

« Si l’on regarde ce qui s’est passé lors des dernières courses, c’est une belle délivrance de terminer une course et de marquer quelques points », reconnait Massa, qui ne cache pas la prudence avec laquelle il a abordé le départ à Budapest. « C’est certain que j’avais besoin de cette course propre. C’était important pour moi. J’ai fait très attention dans le premier tour et nous avons terminé la course, c’est important. »

Son seul regret sera d’avoir retrouvé la forme et la réussite sur un tracé qui ne convenait pas à la FW36. « C’est sans aucun doute insuffisant. Nous n’avions pas une voiture pour nous battre avec Red Bull et Ferrari, même si nous avons terminé devant une Ferrari. La voiture n’était pas assez compétitive, juste trop lente. »

A son retour de vacances, Massa se présentera en Belgique avec un déficit de 55 points sur Bottas. A lui de reproduire la performance hongroise pour resserrer cet écart.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Felipe Massa , Sergio Pérez , Valtteri Bottas , Kevin Magnussen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités