Mateschitz - Red Bull n'a "jamais pensé" à quitter la F1

partages
commentaires
Mateschitz - Red Bull n'a
Par : Basile Davoine
7 nov. 2016 à 16:30

Il y a un an, l’avenir de Red Bull en Formule 1 était devenu une véritable saga.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Dietrich Mateschitz, Propriétaire et Fondateur de Red Bull
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing
Bernie Ecclestone, avec Max Verstappen, Red Bull Racing sur la grille
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12

Après avoir vécu une saison décevante en termes de performance et sévèrement critiqué Renault, jusqu’à voir sa relation avec le motoriste français se dégrader sérieusement, l’écurie autrichienne avait agité la menace d’un retrait de la discipline, faute d’accord moteur.

L’équipe de Milton Keynes a ainsi frappé à la porte de Mercedes, de Ferrari et même de Honda, pour finalement trouver un accord avec… Renault ! Le tout en continuant à utiliser l’unité de puissance conçue à Viry-Chatillon mais en la rebadgeant au nom de son sponsor TAG Heuer.

Durant cette période, le grand patron de Red Bull, Dietrich Mateschitz, semblait prendre peu à peu ses distances avec la catégorie reine. À chaque menace prononcée, Christian Horner soulignait quant à lui à quel point il fallait prendre ce scénario éventuel au sérieux. Pourtant, un an plus tard et alors que Red Bull Racing a décroché deux victoires en 2016 et semble à même de s’armer pour concurrencer Mercedes en 2017, Mateschitz relativise ses menaces de l’époque.

"Vraiment, nous n’avons jamais pensé à ça", dit-il aujourd’hui dans Marca quant à un retrait de la F1. "Et ce même si, en théorie, il y avait toujours des circonstances qui auraient pu nous conduire à prendre cette route, comme par exemple la situation évidente de ne pas pouvoir garantir une fourniture moteur."

Il y a quelques mois encore, voir Red Bull et Renault poursuivre leur collaboration apparaissait comme insensé. Et pourtant, dès le Grand Prix de Monaco en mai dernier, les deux entités ont annoncé la prolongation de leur accord pour deux saisons supplémentaires, incluant un retour de la fourniture moteur auprès de Toro Rosso.

Prochain article Formule 1
Le rachat de la F1 par Liberty Media visé par une enquête

Previous article

Le rachat de la F1 par Liberty Media visé par une enquête

Next article

Manor ne redoute pas la perte de Wehrlein et Ocon

Manor ne redoute pas la perte de Wehrlein et Ocon

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités