Mateschitz - "Red Bull quittera la F1 si nous ne gagnons plus"

Le grand patron de la société Red Bull, Dietrich Mateschitz, affirme que le géant de la boisson énergétique ne poursuivra en Formule 1 avec son équipe que si voiture et moteur sont compétitifs.

Après avoir remporté quatre titres consécutifs (pilotes et constructeurs) entre 2010 et 2013, Red Bull a dû s'incliner l'an dernier face à Mercedes. La première cause : l'unité de puissance allemande, bien plus efficace que ses adversaires.

Cette saison, Red Bull a déjà vivement critiqué le moteur Renault, alors que le meilleur résultat de l'équipe est une sixième place en Australie. Christian Horner avait été jusqu'à demander l'intervention de la FIA pour stopper la domination de Mercedes, tandis que Helmut Marko affirmait que Red Bull resterait en F1 aussi longtemps que cela avait du sens du point de vue financier.

Il n'est pas assuré que nous continuerons à investir indéfiniment.

Dietrich Mateschitz

Pourtant, ce jeudi, Mateschitz a affirmé que l'engagement de Red Bull en Formule 1 serait remis en cause s'il leur est impossible de se battre avec Mercedes pour la victoire.

"Nous ne resterons en Formule 1 que si nous y avons une équipe compétitive," affirme le dirigeant autrichien. "Pour cela, nous avons clairement besoin d'un moteur qui puisse concurrencer les autres."

"Si ce n'est pas le cas, nous aurons beau aligner la meilleure voiture et les meilleurs pilotes, nous n'aurons aucune chance de rivaliser avec les meilleurs. Nous ne sommes pas un constructeur automobile, nous ne pouvons justifier notre investissement sur notre simple présence en F1. Nous comptons donc sur Renault pour réduire entièrement l'écart qui nous sépare de Ferrari et, surtout, de Mercedes."

L'avenir de Red Bull en F1 dépendra-t-il de Renault ?

Clairement, Mateschitz met en garde face à un départ de l'entité de Red Bull.

"Si le calcul coûts-bénéfices n'est plus à notre avantage, il n'est pas dit que nous continuerons indéfiniment à investir en Formule 1."

Que peut-il se passer à court terme ? Comment évoluera la situation avec Renault ? L'Autrichien laisse la porte ouverte à toutes les possibilités.

"Renault peut également peser le pour et le contre de son engagement avec nous ou en F1. S'ils veulent s'en aller, ce choix leur appartient. Si, pour une raison quelconque, ils ne sont pas en mesure de fabriquer un moteur capable de concurrencer les autres, ils devront s'en aller. Cela aurait clairement des conséquences pour nous."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags christiant horner, dietrich mateschitz, helmut marko, red bull, renault