Évoqué chez Toro Rosso, Matsushita voit la Super Licence s'éloigner

C'est désormais une certitude : Nobuharu Matsushita ne peut plus obtenir les 40 points de Super Licence nécessaires au précieux sésame pour courir en Formule 1.

Lors de ses deux premières campagnes en GP2 Series, Nobuharu Matsushita s'était classé neuvième puis 11e du championnat, ce qui ne lui a permis d'acquérir que trois points de Super Licence.

Le pilote ART n'avait donc d'autre choix que de se classer dans le top 3 de la Formule 2 cette saison afin d'obtenir 40 points synonymes de laissez-passer pour la catégorie reine du sport automobile, mais un meeting de Jerez vierge de tout point a effacé ses dernières chances. Matsushita occupe la sixième place du championnat avec 62 longueurs de retard sur Artem Markelov, troisième, un déficit qui ne peut mathématiquement être rattrapé à Abu Dhabi.

Le protégé de Honda avait été évoqué pour un baquet chez Toro Rosso la saison prochaine, lorsque la petite Scuderia adoptera les unités de puissance japonaises, mais son éventuel recrutement paraît désormais plus qu'incertain. Seul espoir pour Matsushita : la FIA peut accorder une Super Licence aux pilotes qui n'ont pas engrangé les points nécessaires mais qui ont démontré "un talent exceptionnel en monoplace".

Pierre Gasly et Daniil Kvyat, membres de la filière Red Bull, sont logiquement favoris pour évoluer au sein de la structure de Faenza en 2018, mais de nombreux noms sont évoqués et c'est l'incertitude qui règne pour l'instant.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Nobuharu Matsushita
Équipes ART Grand Prix , Toro Rosso
Type d'article Actualités