Max Verstappen champion à Suzuka si...

Après une première balle de match au Grand Prix de Singapour, Max Verstappen peut désormais espérer être sacré à Suzuka au terme du GP du Japon. Voici comment...

Max Verstappen champion à Suzuka si...

En abordant les cinq derniers Grands Prix du calendrier 2022 avec 104 points d'avance sur son plus proche poursuivant, Max Verstappen dispose d'une seconde balle de match pour s'adjuger son second titre de Champion du monde à l'issue du GP du Japon.

Lire aussi :

En effet, après l'épreuve, il ne restera que quatre manches. Or, au maximum, elles ne pourront rapporter que 112 points (quatre fois 26 points pour la victoire avec meilleur tour en course du dimanche + les points de la victoire pour le sprint d'Interlagos). Le Néerlandais ne pouvant plus être égalé au nombre de victoires (il en compte 11 contre 3 pour son plus proche rival), il suffit donc qu'il dispose d'une avance de 112 points sur le second du classement pour ne plus pouvoir être inquiété.

Le championnat pilotes avant Suzuka

Pos. Pilote Points Bahrain Saudi Arabia Australia Italy United States Spain Monaco Azerbaijan Canada United Kingdom Austria France Hungary Belgium Netherlands Italy Singapore
1 Netherlands Max Verstappen 341 - 25/1 - 34 26/1 25/1 15/3 25/1 25/1 6/7 27 25/1 25/1 26/1 26/1 25/1 6/7
2 Monaco Charles Leclerc 237 26/1 19/2 26/1 15 18/2 - 12/4 - 10/5 12/4 32 - 8/6 8/6 15/3 18/2 18/2
3 Mexico Sergio Pérez 235 - 12/4 18/2 24 12/4 19/2 25/1 19/2 - 18/2 4 12/4 10/5 18/2 10/5 9/6 25/1

Les différents scénarios du titre pilotes

La première condition pour être assuré du titre est donc que Verstappen inscrive au minimum huit points. Pour cela, le Champion du monde en titre doit terminer au moins sixième, mais le sacre dépendra ensuite soit de la réalisation du scénario idéal dans lequel il serait alors totalement maître de son destin, soit de la position de ses deux derniers adversaires encore en lice, à savoir Charles Leclerc et Sergio Pérez (104 et 106 points de retard).

Voici les scénarios du sacre :

  • Si Verstappen gagne avec meilleur tour (26 pts), il sera titré quoi qu'il arrive. Ce scénario exact est arrivé quatre fois cette année, à Imola, Miami, Spa et Zandvoort.
  • Si Verstappen gagne sans meilleur tour (25 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 3e. Ce scénario exact est arrivé cinq fois cette année, à Barcelone, Bakou, Montréal, au Paul Ricard et à Budapest.
  • Si Verstappen fait 2e avec meilleur tour (19 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 5e et si Pérez ne fait pas mieux que 4e.
  • Si Verstappen fait 2e sans meilleur tour (18 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 5e sans MT et si Pérez ne fait pas mieux que 4e sans MT.
  • Si Verstappen fait 3e avec meilleur tour (16 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 6e et si Pérez ne fait pas mieux que 5e.
  • Si Verstappen fait 3e sans meilleur tour (15 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 7e avec MT et si Pérez ne fait pas mieux que 6e avec MT.
  • Si Verstappen fait 4e avec meilleur tour (13 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 8e et si Pérez ne fait pas mieux que 7e.
  • Si Verstappen fait 4e sans meilleur tour (12 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 8e sans MT et si Pérez ne fait pas mieux que 7e sans MT.
  • Si Verstappen fait 5e avec meilleur tour (11 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 9e et si Pérez ne fait pas mieux que 8e.
  • Si Verstappen fait 5e sans meilleur tour (10 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 9e sans MT et si Pérez ne fait pas mieux que 8e sans MT.
  • Si Verstappen fait 6e avec meilleur tour (9 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 10e et si Pérez ne fait pas mieux que 9e.
  • Si Verstappen fait 6e sans meilleur tour (8 pts), il sera titré si Leclerc ne fait pas mieux que 11e et si Pérez ne fait pas mieux que 9e sans MT.

Tout autre résultat repoussera le titre à la manche suivante, au minimum.

Le Japon, terre de sacres

Damon Hill (Williams) lors du Grand Prix du Japon 1996

Damon Hill (Williams) lors du Grand Prix du Japon 1996

Si Verstappen venait à coiffer sa seconde couronne mondiale au Japon, il rejoindrait la longue lignée de pilotes qui ont connu le sacre au pays du Soleil Levant : depuis son apparition au calendrier en 1976, il a été décisif pour le titre pilotes à 13 reprises (une fois à Fuji et 11 fois à Suzuka dans le cadre du GP du Japon, une fois à Aida dans le cadre du GP du Pacifique). Il faut dire que le GP du Japon a longtemps été parmi les deux dernières manches de la saison.

Pilotes titrés lors d'un Grand Prix organisé au Japon :

Année Circuit Pilote Manche
1976 Fuji (GP Japon) United Kingdom James Hunt 16/16
1987

Suzuka (GP Japon)

Brazil Nelson Piquet 15/16
1988 Brazil Ayrton Senna 15/16
1989 France Alain Prost 15/16
1990 Brazil Ayrton Senna 15/16
1991 Brazil Ayrton Senna 15/16
1995

Aida (GP Pacifique)

Germany Michael Schumacher 15/17
1996

Suzuka (GP Japon)

United Kingdom Damon Hill 16/16
1998 Finland Mika Häkkinen 16/16
1999 Finland Mika Häkkinen 16/16
2000 Germany Michael Schumacher 16/17
2003 Germany Michael Schumacher 16/16
2011 Germany Sebastian Vettel 15/19

S'il scelle le championnat à Suzuka, Verstappen l'aura également fait quatre courses avant la fin de la saison. Ce serait une première depuis Sebastian Vettel en 2011 ; l'Allemand avait réalisé cela dans une saison comptant 19 épreuves (contre 22 pour Verstappen). Michael Schumacher a connu ce scénario pour deux de ses sept titres (dans une saison de 17 GP en 2001 et de 18 GP en 2004), et avait même gagné six GP avant la fin de saison en 2002 (saison de 17 GP). Nigel Mansell s'était offert le titre à cinq épreuves du terme d'une campagne comptant 16 GP, en 1992.

Et chez les constructeurs ?

Pos. Équipes Points Bahrain Saudi Arabia Australia Italy United States Spain Monaco Azerbaijan Canada United Kingdom Austria France Hungary Belgium Netherlands Italy Singapore
1 Austria Red Bull Racing 576 - 37 18 58 38 44 40 44 25 24 31 37 35 44 36 34 31
2 Italy Ferrari 439 44 34 26 20 33 12 30 - 29 37 38 11 20 23 19 30 33
3 Germany Mercedes 373 27 11 27 12 18 25 14 27 27 16 33 33 34 12 30 25 2
 

De ce côté-là, Suzuka ne pourra pas être décisif. Red Bull dispose de 137 points d'avance au moment d'aborder l'épreuve japonaise, et pourra au maximum inscrire 44 points (doublé + meilleur tour), pour porter son avantage à 181 unités si Ferrari réalise un zéro pointé. Or, il restera encore un maximum de 191 points en jeu (quatre doublés avec meilleur tour + doublé lors du sprint d'Interlagos).

partages
commentaires
Le programme du GP du Japon F1
Article précédent

Le programme du GP du Japon F1

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix du Japon

La grille de départ du Grand Prix du Japon