Verstappen a fait mouche en freinant "vraiment à la limite"

Max Verstappen concède s'être retrouvé presque sur un fil lors du premier freinage après le départ du Grand Prix de Mexico, mais le pilote Red Bull avait parfaitement conscience de l'opportunité qui s'offrait à lui.

Verstappen a fait mouche en freinant "vraiment à la limite"

Dominateur lors du Grand Prix de Mexico dimanche soir, Max Verstappen a donné le sentiment d'être allé cueillir une victoire tranquille. Cependant, au lendemain de qualifications ratées, le leader du championnat a dû s'imposer au départ pour prendre la tête de la course alors que les deux Mercedes partaient devant lui en première ligne. Il y est parvenu, profitant de la porte laissée ouverte par le poleman Valtteri Bottas, en plus de son aspiration, mais aussi et surtout au prix d'un freinage tardif impressionnant à l'extérieur, tandis que Lewis Hamilton était à l'intérieur du virage 2.

La manœuvre parfaite a été décisive puisqu'elle a permis à Max Verstappen de s'échapper en tête, pour ne jamais être menacé par Lewis Hamilton, finalement deuxième à plus d'une quinzaine de secondes. Le Néerlandais assure qu'il savait que sa position sur la piste lui offrirait une telle opportunité, encore fallait-il être capable de passer de la théorie à la pratique.

"On ne peut pas vraiment s'entraîner à la façon dont un départ va se dérouler, car on se retrouve à gauche, au milieu ou à droite en fonction de ce qui se passe", explique-t-il. "Mais une fois que j'étais à l'extérieur et, en gros, sur la trajectoire de course, je savais exactement où j'allais freiner. C'est toujours un sujet délicat. La voiture à l'intérieur est totalement dans la poussière car personne ne passe vraiment ici, donc elle ne peut jamais freiner aussi tard que celle à l'extérieur, également en raison de l'angle du virage."

"Je savais qu'en freinant, j'étais vraiment à la limite, car on a pu voir que j'étais aussi de plus en plus proche de la ligne blanche à la sortie. Je savais que si quelqu'un freinait plus tard à l'intérieur, il allait sortir de la piste. Alors oui, j'y suis allé et ça a marché."

Le départ décevant de Valtteri Bottas et la porte qu'il a laissée ouverte n'ont pas franchement réjoui le clan Mercedes, où Toto Wolff et Lewis Hamilton ont tous les deux insisté sur ce point. Chez Red Bull, Christian Horner n'a pas caché non plus une forme de surprise devant ce scénario et la manière dont Max Verstappen a pu tirer les marrons du feu au freinage.

"Il s'est trouvé un peu d'espace, et j'ai été surpris qu'ils lui en laissent", a confié le directeur de Red Bull à Sky Sports. "Je dois dire que Valtteri a été très fair-play. Et je pensais que Max avait raté son freinage, parce qu'il était très tard sur les freins au premier virage. Mais il a réussi à tenir, et à partir de là, il a vraiment contrôlé la course. C'était une course simple pour lui."

Lire aussi :

partages
commentaires
Gasly 4e : Une "petite victoire" au terme d'un GP "parfait"
Article précédent

Gasly 4e : Une "petite victoire" au terme d'un GP "parfait"

Article suivant

Alonso n'était "pas fier de son pilotage" avant la course

Alonso n'était "pas fier de son pilotage" avant la course
Charger les commentaires