Verstappen ne crie pas victoire malgré son meilleur temps

S'il a relégué Lewis Hamilton à quatre dixièmes en EL2, Max Verstappen est bien conscient que le reste du week-end sera plus compliqué.

Verstappen ne crie pas victoire malgré son meilleur temps

384 millièmes de seconde. Tel était l'écart entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à l'issue de cette journée d'essais au Grand Prix de Styrie, mais le Néerlandais, auteur d'un 1'05"412, est bien conscient que Hamilton avait signé un chrono plus rapide en 1'05"335 avant que celui-ci ne soit supprimé pour non-respect des limites de la piste. Ainsi, personne ne s'est hissé à moins de trois dixièmes de Verstappen avec un tour valable, et l'intéressé fait preuve d'un prudent optimisme.

Lire aussi :

"Dans la deuxième séance, Lewis était plus rapide mais son chrono a été supprimé, cela paraît donc différent de ce qui est montré actuellement", souligne le pilote Red Bull, qui était également le plus véloce en Essais Libres 1. "Mais dans l'ensemble, je pense que c'est assez bon pour nous. Il y a juste quelques éléments à étudier, mais globalement je suis relativement satisfait de la voiture actuellement."

Sergio Pérez, lui, est relégué au neuvième rang avec près de sept dixièmes de déficit sur son coéquipier, mais le Mexicain affirme que ce n'est pas représentatif de son potentiel sur le Red Bull Ring.

"Les conditions de piste étaient bonnes", commente Pérez au sujet de sa journée. "Je pense que la piste s'améliorait au fur et à mesure. Il sera intéressant de voir ce qui se passera ce soir, mais le plus important de notre côté est qu'il nous faut juste peaufiner un peu. J'ai eu le problème de ne pas être tellement à l'aise avec la voiture, j'ai emprunté une direction qui n'était probablement pas la bonne."

"Je ne suis pas inquiet du tout. Je pense que nous avons un bon rythme, le rythme avait l'air prometteur sur les longs relais, donc si nous pouvons trouver quelques dixièmes ce soir, nous serons dans la bataille demain, ce qui est important. Je pense qu'il y a du potentiel en explorant la voiture, en essayant de tirer des leçons des ajustements apportés aux réglages, en essayant de prendre mon temps."

Reste à savoir à quoi ressemblera le rapport de force avec Mercedes. Au Circuit Paul Ricard, Verstappen avait près de trois dixièmes d'avance sur Hamilton pour la pole position, mais lorsqu'on lui demande si ce sera serré avec son rival demain, il répond : "Clairement. Il faut attendre de voir ce que va faire la météo, mais dans l'ensemble, je suis sûr que ce sera très serré à nouveau". Des averses pourraient venir perturber les qualifications et surtout la course à Spielberg.

partages
commentaires
Comment la crise sanitaire a déclenché une saison passionnante
Article précédent

Comment la crise sanitaire a déclenché une saison passionnante

Article suivant

Hamilton : Red Bull frappe vraiment fort en ce moment

Hamilton : Red Bull frappe vraiment fort en ce moment
Charger les commentaires