McLaren assume sa part dans la mauvaise décision de Norris

Andreas Seidl a évoqué une "décision prise collectivement" au moment de revenir sur le mauvais choix de pneus qui a coûté la victoire à Lando Norris au Grand Prix de Russie.

McLaren assume sa part dans la mauvaise décision de Norris

Deux semaines après l'incroyable doublé de Monza, McLaren doit digérer à Sotchi une victoire qui s'est envolée dans les derniers tours. Le Grand Prix de Russie semblait promis à Lando Norris, mais la pluie en a décidé autrement, et surtout la décision qu'il a fallu prendre pour les pneus.

Si le Britannique semblait essentiellement prendre pour lui le fait d'avoir insisté avec les gommes slicks malgré l'averse, son directeur d'équipe Andreas Seidl évoque davantage un choix d'équipe. Pas question de se désolidariser du pilote britannique, grand malheureux du jour, mais plutôt d'assumer, y compris le fait d'avoir peut-être manqué de confiance au moment de proposer les intermédiaires à celui qui avait mené l'essentiel de la course.

"Il sait que ça fait partie du jeu, que ça fait aussi partie de l'apprentissage", explique Andreas Seidl à Sky Sports. "Mais pas seulement de son côté, du côté de l'équipe aussi, car je crois qu'il y a toujours une possibilité de le contredire depuis le muret des stands à partir des informations que nous recevons. Au bout du compte, nous avons pris ensemble la décision de rester en piste."

"Je crois que du côté de Lewis [Hamilton], nous avons entendu les discussions et c'était plus ou moins la même chose. Il avait l'occasion d'attendre ce que nous allions faire pour faire l'inverse, car il était deuxième à ce moment-là et nous n'avions pas cette opportunité. Nous voulions jouer la victoire, c'est pourquoi nous avons décidé de rester en piste. C'est pour ça que ça n'a pas marché."

"Nous terminons septième, donc nous avons des regrets maintenant ! C'est une décision que nous avons prise collectivement, avec le pilote et le muret des stands. Le résultat, c'est que nous n'avons pas été à la hauteur aujourd'hui par rapport à d'autres équipes. Nous analyserons ça, nous apprendrons, et nous essaierons de faire mieux la prochaine fois."

Andrea Seidl tient à insister sur ce week-end quasiment parfait, et sur la nécessité de ne pas oublier tout ce qu'a accompli Norris avant cette fin très rude. La veille, le Britannique avait notamment décroché la première pole position de sa carrière. 

"Je crois qu'à part les deux ou trois derniers tours, ce que nous avons vu dans l'équipe et de son côté, avec la pole et aussi aujourd'hui en course, c'est impressionnant pour sa troisième année en Formule 1", insiste l'Allemand. "C'est pourquoi, naturellement, nous devons analyser les choses ensemble, avec lui, pour voir ce que nous aurions pu mieux faire aujourd'hui, pour apprendre. C'est toujours la première chose à faire, peu importe le résultat du week-end. Mais dans le même temps, c'est important de voir tous les points positifs de son côté et de revenir plus fort en Turquie."

Lire aussi :

partages
commentaires
Championnat - Hamilton reprend les commandes
Article précédent

Championnat - Hamilton reprend les commandes

Article suivant

Sainz : "Je ne veux plus me faire dépasser aussi facilement"

Sainz : "Je ne veux plus me faire dépasser aussi facilement"
Charger les commentaires