McLaren : Vandoorne commence à faire ce que l'on attend de lui

Septième du Grand Prix de Singapour 2017 de F1, Stoffel Vandoorne a été le seul pilote McLaren à inscrire des points lors d’une épreuve où l’écurie britannique espérait en ramener beaucoup.

Le circuit de Marina Bay était déjà, en lui-même, plutôt favorable au package de la MCL32 en ce qu’il n’insiste pas trop sur le moteur et met l’accent sur le châssis. En plus, avec la pluie qui s’est abattue peu avant le départ, les conditions étaient réunies pour que la première moitié de course soit très bonne.

Malheureusement pour McLaren, si Fernando Alonso a su profiter des 301 mètres entre la grille et le premier virage pour prendre provisoirement la troisième place derrière la Ferrari blessée de Sebastian Vettel et la Mercedes de Lewis Hamilton, les quelques mètres qui ont suivi ont vu l’Espagnol être pris dans la tempête de l’accrochage entre les Ferrari et Max Verstappen.

Avec une monoplace copieusement endommagée sur son flanc gauche, il est rapidement apparu que poursuivre l’épreuve ne serait pas possible et la F1 numéro 14 a finalement abandonné au huitième tour. Cela laissait donc Stoffel Vandoorne, auteur d’un envol moins spectaculaire, comme seul représentant de Woking en piste, mais au moins dans le top 10, et ce jusqu’au drapeau à damier, où le Belge s’est offert son meilleur résultat en carrière, avec la septième place finale.

"C’est un meilleur week-end, mais le résultat nous laisse un petit peu amers, avec une voiture en moins", a ainsi déclaré Éric Boullier, directeur de la compétition de l’écurie britannique, à Motorsport.com. "Fernando a pris un méga départ, mais qu’importe, c’est la course. C’était une bonne course, bonne pour les fans de F1."

"Sur le papier, nous pouvions terminer septième et huitième, donc Stoffel étant septième, il n’a rien tiré de l’opportunité mais, en même temps, il a ramené la voiture à la maison et inscrit quelques points."

"Nous sommes heureux de son week-end, en fait, parce qu’il n’a jamais couru ici. L’ensemble de son week-end était très bon. J’étais content de son rythme de course, de la façon dont il a géré les différentes conditions. Il était tout le temps dans le rythme. Son niveau de confiance augmente de plus en plus tout le week-end, il commence à faire le travail que nous voulions ou que nous attendions de lui."

Concernant Alonso, qui a assuré, après la course, que le podium était "garanti" et qu’il aurait même pu "jouer la victoire" au vu des conditions, Boullier se montre plus prudent, d’autant que le double Champion du monde s’était élancé en pneus pluie. "Je ne sais pas. Ça a séché plus vite que prévu, ensuite c’est resté OK pour des inters pendant un long moment. Je sais qu’il avait son opinion, et je la respecte, mais je ne vais pas jouer au jeu des ‘si’."

Woking déjà "tourné vers l'avenir"

La suite du calendrier ne va sans doute pas offrir à McLaren les mêmes opportunités, au moins au niveau de la nature des tracés visités. "Nous allons juste les prendre comme ils viennent et faire de notre mieux", ajoute le dirigeant français à ce sujet.

Il dément toutefois avoir la tête totalement tournée vers 2018 et la motorisation Renault, tout en reconnaissant que la bascule, à l’usine, était en cours. "Je ne suis pas concentré sur l’année prochaine. Nous avons quelques courses à faire et la saison à finir. Je ne vais rien abandonner cette année. Nous ferons de notre mieux pour continuer."

"Mais être sur le circuit est une chose, [et] être à la maison en est une autre. Oui, à Woking ils sont déjà tournés vers l'avenir, évidemment nous avons beaucoup de travail, mais quand on est ici au circuit, il faut composer avec la réalité et avec 2017. Maintenant, c’est tête baissée, un nouveau challenge, un grand challenge. Tout le monde travaille d’arrache-pied, je dirais que l’on ne laisse rien derrière."

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags eric boullier, marina bay