McLaren présente sa vision des Grands Prix pour 2050

partages
commentaires
McLaren présente sa vision des Grands Prix pour 2050
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
23 janv. 2019 à 14:27

McLaren Applied Technologies, compagnie-sœur de l'équipe de Formule 1, a dévoilé un concept extrême de ce à quoi pourrait ressembler le monde des Grands Prix en 2050.

Dans le cadre de sa vision pour 2050, McLaren a présenté la MCLExtreme, une monoplace électrique à propulsion qui peut aller à 500 km/h et qui est alimentée par une "batterie pliable moulée sur le package aérodynamique". L'aérodynamique pourrait changer de forme, tandis que la technologie automobile embarquée comprendrait notamment un copilote issue de l'intelligence artificielle et des "pneus auto-réparants".

Ce type de création n'est pas une première pour McLaren puisqu'en 2015, la firme avait rendu public le concept MP4-X. Mais la vision de l'avenir des Grands Prix va plus loin puisqu'elle essaye de deviner comment évolueront non seulement les voitures mais également l'expérience des pilotes, des circuits et des fans.

Lire aussi :

MAT affirme avoir mené d'importantes recherches en parlant aux fans, en évaluant "la politique internationale concernant l'électrification des véhicules et les objectifs d'émissions" et les changements possibles sur la technologie humaine et des voitures.

Concernant les circuits, ils incluent d'immenses zones pour les spectateurs, des lignes des stands avec la capacité de recharger les batteries et également la possibilité de s'adapter à des conditions climatiques extrêmes. Il y aurait également des "zones de black-out sans communication ou assistance de l'IA pour le pilote" et des verrières pour permettre aux fans de voir plus d'action en piste.

Le pilote serait équipé d'une combinaison spéciale renforcée afin de lui permettre de supporter les très grandes vitesses atteintes. Le copilote pourrait "apprendre" de son pilote, dont les émotions seraient "reflétées sur le châssis".

McLaren 2050 racing track vision

La firme s'intéresse aussi à la "sensation de projection des fans dans le cockpit de la voiture" et ce qu'elle appelle "une réalité mélangée donnant accès à de multiples angles de caméra et données de course aux fans".

Les compétiteurs issus de l'esport pourraient participer virtuellement à la course, en temps réel, alors que des simracers pourraient de leur côté prendre la piste avant les Grands Prix pour "apprendre à l'IA de nouvelles stratégies de course".

Lire aussi :

Explorant le concept, le directeur de la compétition du MAT, Rodi Basso, explique : "Nous cherchons toujours à innover pour trouver la solution de demain dès aujourd'hui. Ces dernières années, nous avons vu des concepts et des idées sur ce à quoi une Formule 1 pourrait ressembler et comment elle pourrait fonctionner à l'avenir."

"Cependant, c'est la première fois que quelqu'un livre une réflexion détaillée sur une vision viable des sports mécaniques du futur. Notre espoir est que cela stimule le début sur la façon dont les sports mécaniques répondent aux changements technologiques et aux tendances du divertissement sportif pour s'assurer que l'on peut s'adapter aux besoins des fans en 2050."

McLaren 2050 vision

Article suivant
C'était un 23 janvier : Prost vainqueur après la grève

Article précédent

C'était un 23 janvier : Prost vainqueur après la grève

Article suivant

Photos - Le concept McLaren des Grands Prix 2050 en détail

Photos - Le concept McLaren des Grands Prix 2050 en détail
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Scott Mitchell
Be first to get
breaking news