McLaren convaincu de l'efficacité de sa suspension arrière

Tandis qu’un gros développement aérodynamique est annoncépour l’Espagne afin de retrouver un maximum d’appui sur la MP4-29, McLaren n’a aucune intention d’abandonner sa suspension arrière unique à ce jour dans le paddock

Tandis qu’

un gros développement aérodynamique est annoncé

pour l’Espagne afin de retrouver un maximum d’appui sur la MP4-29, McLaren n’a aucune intention d’abandonner sa suspension arrière unique à ce jour dans le paddock.

Depuis le début de la saison, la monoplace est reconnaissable au premier coup d’œil vue de derrière, puisque l’écurie de Woking a misé sur une suspension arrière qui permet de générer de l’appui supplémentaire en comportant des éléments particuliers.

Lors des essais privés qui ont eu lieu à Bahreïn au début du mois après le Grand Prix disputé à Sakhir, la MP4-29 avait été aperçue sans cette suspension si particulière. Mais ces essais ne préfiguraient pas de son abandon, bien au contraire,

même si d'autres équipes ne sont pas séduites par ce concept

.

« C’était un test pour nous assurer que la corrélation [avec le simulateur et la soufflerie] est bonne. C’est quelque chose sur quoi nous avons enquêté durant l’hiver », explique Eric Boullier à Autosport. « Nous utilisons d’autres souffleries donc nous voulions être certains qu’il n’y avait pas d’écart. Lorsque l’on recherche des solutions et une orientation à suivre, il ne faut rien laisser au hasard. »

Pas question donc de retirer les éléments qui génèrent de l’appui sur la suspension arrière, d’autant que le directeur de course de McLaren affirme que les tests ont prouvé leur efficacité.

« Nous en sommes satisfaits. En matière d’appui et de traînée, c’est désormais validé et nous sommes heureux d’utiliser cela. La voiture a été développée autour de ce dispositif. Nous devons continuer à la développer comme cela. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités