Projet moteur : McLaren salue la décision "courageuse" de Red Bull

D'après Zak Brown, PDG de McLaren, Red Bull fait preuve d'un grand courage en lançant l'année prochaine son propre département moteur en Formule 1.

Projet moteur : McLaren salue la décision "courageuse" de Red Bull

À l'issue de la saison 2021 de Formule 1, Honda quittera la discipline mais, via un accord passé avec Red Bull, les blocs V6 hybrides nippons continueront d'être exploités par l'écurie autrichienne jusqu'en 2024. Sur le long terme, Red Bull se fixe l'objectif de concevoir ses propres moteurs en catégorie reine. L'investissement lié à ce projet est considérable et correspond peu ou prou au rachat de l'écurie Jaguar par la société de boissons énergisantes, à la fin de la saison 2004.

Lire aussi :

En Formule 1, seuls les grands constructeurs développent des moteurs. À ce jour, ils sont au nombre de quatre : Mercedes, Ferrari, Renault et Honda. Et d'après Zak Brown, PDG de McLaren, partenaire de la marque allemande, une équipe concevant son propre moteur s'expose à de grands risques économiques. "Je pense que leur décision est très, très courageuse", indique l'Américain. "Je crois que cela pourrait certainement être un succès. Red Bull est une grande équipe avec beaucoup de ressources."

"Mais je pense que si le gel des moteurs n'avait pas eu lieu, je ne suis pas sûr qu'ils se seraient lancés dans ce projet, parce que cela nécessite d'énormes ressources et un développement continu qui les pousseraient probablement au-delà de la limite de la faisabilité économique. Donc, je pense que c'est une bonne chose que nous ayons des règles ralentissant les dépenses."

Avec Red Bull qui s'apprête à endosser le costume de David face aux trois Goliath restants, Mercedes, Ferrari et Renault, Brown estime qu'il sera difficile de gérer simultanément une monoplace et un moteur. "Ce n'est pas sans risque", poursuit-il. "Je pense qu'un tel programme, avec des centaines d'employés, c'est se rajouter beaucoup de travail. Ceci étant dit, il semble que [Red Bull] embauche des personnes très talentueuses."

Lire aussi :

Brown affirme que seules les circonstances uniques liées au retrait de Honda, permettant à Red Bull d'obtenir un moteur prêt à l'emploi et compétitif dès 2022, ont permis de rendre le projet de l'écurie autrichienne viable. Ainsi, il est peu probable que McLaren développe à son tour son propre moteur lors des années à venir.

"[Red Bull] a été en mesure de récupérer un moteur existant, une propriété intellectuelle et des infrastructures, cela rend leur projet beaucoup plus rentable qu'en partant d'une feuille blanche", précise le PDG de McLaren. "Je ne vois pas McLaren faire des moteurs de sitôt, car je ne pense pas que Red Bull se serait lancé dans ce projet si l'opportunité de reprendre le programme de Honda ne s'était pas présentée."

partages
commentaires

Related video

Pérez suit les réglages de Verstappen pour éviter d'être "perdu"
Article précédent

Pérez suit les réglages de Verstappen pour éviter d'être "perdu"

Article suivant

EL2 - Doublé Mercedes, Verstappen en retrait

EL2 - Doublé Mercedes, Verstappen en retrait
Charger les commentaires