McLaren déçue de l'interdiction du F-Duct

Chaque année, une innovation technique lancée par une ou plusieurs écuries fait beaucoup parler d'elle

Chaque année, une innovation technique lancée par une ou plusieurs écuries fait beaucoup parler d'elle. L'année dernière, c'était le double diffuseur. Cette année, il s'agit du système F-Duct introduit pour la première fois par McLaren.

Le F-Duct a été conçu pour permettre de caler l'aileron arrière. Plus concrètement, il s'agit de réduire la traînée aérodynamique, pénalisante en termes de vitesse de pointe, en soufflant de l'air sur l'aileron.

Aujourd'hui, la plupart des écuries ont adopté ce système, mais

la FOTA a décidé de l'interdire

à partir de la saison prochaine sous prétexte qu'il posait des problèmes de sécurité du fait de la façon dont le pilote l'enclenche.

Mais cette décision n'est pas vraiment au goût de tout le monde et chez McLaren, on ne cache pas sa déception de voir le F-Duct banni.

"Concernant le F-Duct, nous sommes très fiers de nos gars qui y ont pensé et par rapport à d'autres choses, c'est une technologie à très faible coût d'application et il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles un tel système est bon pour le sport," confie Martin Whitmarsh, directeur général de McLaren.

"Ça n'a pas un coût élevé, ça nécessite juste un peu d'ingéniosité. Personnellement, je suis un peu triste de son interdiction, mais nous continuerons à développer ce domaine. Cette année déjà, beaucoup d'équipes travaillent dur dans ce domaine."

Bien que frustré de l'interdiction prochaine du F-Duct, Whitmarsh se rappelle d'une époque où la Formule 1 était bien plus réticente à l'égard des innovations techniques qu'aujourd'hui avec la FOTA.

"Historiquement, la Formule 1 avait des droits de véto qui pouvaient pratiquement bloquer tout changement. En substance, une équipe pouvait singulièrement mettre son véto sur une modification technique."

"C'était très utile quand vous défendiez votre propre technologie, mais ça faisait qu'il était très difficile pour le sport d'évoluer et de gérer ces défis que nous avions," poursuit le Britannique.

"Cependant maintenant, si vous êtes contents d'accepter un vote à la majorité sur des problèmes, vous devez alors vous préparer à être lié par ces décisions. De temps en temps, il y aura des décisions qui vous satisferont moins mais dans l'ensemble, les décisions de la FOTA sont les bonnes."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Whitmarsh
Équipes McLaren
Type d'article Actualités