Sainz : La réussite de McLaren "dépendra des évolutions" en 2019

partages
commentaires
Sainz : La réussite de McLaren "dépendra des évolutions" en 2019
Par :
, Writer
Co-auteur: Edd Straw
26 mars 2019 à 19:00

Les chances de McLaren en 2019 dépendent de la capacité de l'équipe à éviter le piège de développement dans lequel elle est tombée l'année dernière, selon Carlos Sainz.

L'année dernière, McLaren avait fait un début de saison prometteur avec cinq arrivées dans les points lors des cinq premières courses, et en pointant même provisoirement au troisième rang du classement constructeurs. L'équipe a ensuite stagné, reculant jusqu'à une sixième place distante au championnat pour passer une grande partie de l'année à se battre avec Williams en fond de peloton.

L'équipe a débuté cette saison avec une apparition en Q3 grâce à Lando Norris à Melbourne. Interrogé par Motorsport.com sur le potentiel de la voiture pour éviter une nouvelle déconvenue, Sainz a répondu : "Cela dépendra des évolutions. Si nos évolutions fonctionnent, je suis convaincu que l'équipe progressera."

Lire aussi :

"Nous avons besoin de ces mises à jour rapidement afin de débuter le développement de la voiture, pour ne pas tomber dans le même piège que la saison dernière. Nous connaissons la direction à suivre, nous savons que la voiture a pour l'instant le rythme pour être dans le peloton et arriver quelques fois en Q3, mais pas toujours. Mais nous avons un bon programme de développement et s'il est suivi, nous gagnerons cette bataille."

Sainz ne s'est qualifié que 18e en Australie après avoir été gêné par la Williams de Robert Kubica, en proie à une crevaison, dans son dernier tour rapide en Q1. Un problème de MGU-K a ensuite fait de Sainz le premier pilote de la course à abandonner, au neuvième tour du Grand Prix, mais il était déjà remonté à la 14e place et se battait avec Lance Stroll et Daniil Kvyat, qui ont terminé dans les points.

"Cela montre que la voiture était capable de marquer des points sur cette piste, et nous devrons voir comment elle s'adapte à des pistes comme Bahreïn ou la Chine", poursuit Sainz. "Mais le premier feeling était bon, avec la possibilité d'attaquer la Force India (sic) et de pouvoir dépasser quatre voitures devant, et je roulais dans le peloton."

Article suivant
L'invisible bataille de la F1 qui pourrait s'intensifier en 2021

Article précédent

L'invisible bataille de la F1 qui pourrait s'intensifier en 2021

Article suivant

Palmarès : tous les vainqueurs à Bahreïn depuis 2004

Palmarès : tous les vainqueurs à Bahreïn depuis 2004
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Matt Beer
Soyez le premier à recevoir toute l'actu