McLaren exclut de fabriquer ses propres moteurs

partages
commentaires
McLaren exclut de fabriquer ses propres moteurs
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
4 avr. 2017 à 09:33

McLaren a écarté la possibilité d'essayer de construire son propre moteur pour la Formule 1, dans le contexte des débuts difficiles de la troisième saison du partenariat avec Honda.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

La structure britannique est entrée dans cette campagne avec l'espoir de voir sa forme s'inverser après deux saisons décevantes en 2015 et 2016. Mais les tests de pré-saison se sont révélés être un désastre en raison de problèmes liés à la fiabilité et à la puissance du nouveau moteur Honda.

Et même si le Grand Prix d'Australie n'a pas été aussi mauvais que ce qui était craint, il est clair que de gros progrès sont nécessaires si McLaren veut atteindre ses objectifs en termes de performances.

McLaren a sondé Mercedes concernant une potentielle fourniture moteur s'il estimait qu'il n'était pas possible de continuer avec Honda, alors qu'une autre possibilité évoquée était d'utiliser ses propres unités de puissance à l'avenir.

Mais Zak Brown, le directeur exécutif de McLaren, a rejeté l'idée que McLaren Automotive puisse se lancer dans la construction d'un moteur de F1. "McLaren Automotive est une unité commerciale différente avec des actionnaires en commun avec qui nous travaillons très étroitement."

"Leurs moteurs sont des moteurs McLaren, mais l'équipe de F1 a des priorités économiques et des façons différentes de faire la compétition, donc ce n'est pas une conversation que nous avons eue."

"Ce qui peut être fait dans dix ans, qui sait, mais ce n'est pas une discussion [pour l'instant]. Nous ne sommes pas un constructeur de moteurs, nous sommes une équipe de course et un constructeur de voitures."

Malgré les discussions avec Mercedes, Brown insiste sur le fait que McLaren est pleinement concentré sur le partenariat avec Honda.

"Nous sommes très ouverts avec Honda. Nous travaillons avec eux sur la meilleure façon d'être compétitifs aussi rapidement que possible, pour ensuite, au final, revenir au but ultime de gagner le Championnat du monde ensemble, donc il n'y a pas eu de véritables tensions dans la relation."

"Toutes nos discussions avec eux [concernent] les moyens de sortir de la situation dans laquelle nous sommes."

Alonso frustré, "pas une surprise"

Le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, qui est revenu chez McLaren en 2015 et n'a pas réussi à monter sur un seul podium depuis, a fait part de sa frustration concernant le manque de compétitivité actuel du partenariat McLaren-Honda.

Brown explique que le mécontentement de l'Espagnol est compréhensible : "Je pense que Fernando veut être très compétitif, et si on regarde chacun des Champions du monde, ils ne sont pas satisfaits tant qu'ils ne gagnent pas. C'est la raison pour laquelle nous les avons."

"On s'attend à ce qu'il fasse des commentaires sur la compétitivité, donc je ne pense pas qu'il s'agisse d'une surprise ou [que ce soit] malsain."

"C'est difficile pour tout le monde et nous sommes beaucoup interviewés ; de temps en temps, on laisse un petit peu l'émotion prendre le dessus et on dit quelque chose qui est mal interprété, mais la relation est très saine."

Avec Jonathan Noble

Sondage mondial des fans 2017
Prochain article Formule 1
Sauber ne changera pas de moteur en cours de saison

Previous article

Sauber ne changera pas de moteur en cours de saison

Next article

Pirelli s'attend à bien moins de graining à Shanghai

Pirelli s'attend à bien moins de graining à Shanghai

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités