McLaren fait le point sur ses avancées avec Honda

Aujourd’hui quatrième force motorisée par Mercedes, McLaren sera dans moins de six mois maintenant la seule équipe disposant d’un bloc Honda

Aujourd’hui quatrième force motorisée par Mercedes, McLaren sera dans moins de six mois maintenant la seule équipe disposant d’un bloc Honda. Un changement qui a réveillé de nombreux fantasmes tant la collaboration entre McLaren et Honda fut un succès il y a 25 ans, mais qui ouvre surtout la voie à un travail de titans à Woking et au Japon.

« Il y a beaucoup de travail en cours à Tochigi et Sakura en ce moment avec Honda sur l’unité de puissance », explique Jonathan Neale, qui rappelle la répartition des rôles entre McLaren et Honda. « Ils sont responsables de l’unité de puissance, incluant l’ERS dans sa totalité. Nous sommes responsables du châssis et de l’intégration des systèmes. Le temps file et il est réduit, et je pense qu’il y a beaucoup de travail à faire avant d’être prêt pour le mois de janvier de l’année prochaine. »

Objet de nombreuses discussions, le fait qu’aucun test ne puisse être effectué en piste actuellement n’est en réalité par une préoccupation pour McLaren. Neale explique à quel point le chemin est encore long, et l’heure n’est pas à envisager les essais sur piste.

« Je ne crois pas que le manque actuel d’essais en piste est un obstacle car je ne pense pas que nous en sommes à ce point pour le moment », révèle le directeur général de McLaren. « Pour être honnête, nous ne sommes pas prêts pour ça pour le moment. Alors même si nous pouvions faire rouler une voiture, ce n’est pas quelque chose qui serait considéré. »

Pour sa part, McLaren concentre son travail sur la compréhension de son châssis actuel et de ses problèmes. La réglementation n’évoluant pas pour la saison prochaine, il s’agit en effet d’un point clé pour retrouver le haut de la grille. Un plan qui va également dans le sens de

la réorganisation de l’équipe confiée à Éric Boullier

.

« Nous sommes pleinement occupés par nos problèmes actuels en ce moment, car peu importe l’unité de puissance qui est dans la voiture, nous n’avons pas le meilleur châssis », souligne Neale. « Compte tenu des performances de l’année dernière et de cette année, notre objectif immédiat est ce qui se passe à l’intérieur de McLaren. Dans une certaine mesure, nous faisons ce pour quoi nous sommes responsables, bien sûr en gardant un œil sur l’avenir. Mais nous avons encore beaucoup à faire. »

« C’est excitant que les nouvelles règles aient attiré un autre motoriste. Je pense qu’aucun de nous ne se fait d’illusion quant à la difficulté qu’il y aura. Mais nous l’avons vécu une fois et nous le ferons encore. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités