McLaren : Ferrari "clairement plus rapide" depuis l'évolution moteur

Pour Lando Norris, il est désormais clair que Ferrari possède un avantage en performance dans la bataille pour la troisième place chez les constructeurs grâce à sa récente évolution moteur.

Au terme du Grand Prix des États-Unis de F1, la Scuderia Ferrari est revenue à 3,5 points de McLaren dans le duel pour la troisième place du classement constructeurs. L'équipe italienne, qui avait subi un gros contrecoup à domicile en raison du doublé de la structure de Woking, a semble-t-il grandement bénéficié de l'évolution moteur apportée après Monza.

Pour Lando Norris, c'est même plus que cela : la nouvelle unité de puissance donne désormais clairement l'avantage à Maranello. "Je pense que Ferrari était clairement plus rapide que nous", a déclaré le Britannique, qui a terminé huitième derrière Carlos Sainz après un après-midi difficile.

"Peut-être que ça n'en a pas l'air parce que Carlos était juste coincé derrière Daniel [Ricciardo], mais si Carlos avait été devant Daniel, il se serait échappé de la même manière que Charles [Leclerc], donc nous avons manqué de rythme tout le week-end par rapport aux Ferrari." Norris fait ici référence au fait que, en fin de course et sur une stratégie similaire, l'écart entre Leclerc et Ricciardo était de 24 secondes.

 

Quand il lui est demandé si l'évolution moteur de Ferrari a fait pencher la balance, Norris de répondre : "Cela a assurément fait pencher la balance dans cette direction, c'est sûr. Ils ont clairement l'avantage en ce moment. Ils ne sont pas plus rapides partout, mais leur voiture est plus régulière et plus facile à piloter que la nôtre."

"Mais ça ne change rien à la façon dont nous allons essayer de continuer à pousser pour rester en tête. Ce n'est pas ce que nous voulons si tard dans la saison, [mais] nous devons essayer de faire quelque chose de plus pour revenir devant eux."

Interrogé par Motorsport.com sur son éventuelle inquiétude quant au rythme affiché par les SF21, le directeur de McLaren, Andreas Seidl a rétorqué qu'"être inquiet n'allait pas aider", tout en reconnaissant qu'il fallait admettre que Ferrari a l'avantage : "C'est une réalité, qu'ils ont fait un bon pas en avant avec leur package, notamment grâce à l'amélioration introduite du côté de l'unité de puissance."

"Et ça leur a donné un bel avantage, surtout lors de ces deux dernières courses par rapport à nous, donc c'est la réalité dans laquelle nous sommes. Mais en même temps, il est simplement important de se concentrer sur nous-mêmes ; nous savons qu'il n'y a plus d'améliorations à venir du côté de la voiture ou du groupe moteur."

"Nous savons qu'il y a des circuits à venir qui joueront probablement un peu plus sur les forces de notre voiture, mais il y a aussi des pistes à la fin de la saison où nous aurons du mal par rapport à Ferrari. Il est simplement important d'extraire chaque week-end le maximum du package tel qu'il est, d'exécuter des week-ends propres, des courses propres, d'avoir une bonne stratégie et alors, espérons-le, cela suffira nous battre contre eux jusqu'au dernier tour à Abu Dhabi."

Avec Filip Cleeren et Alex Kalinauckas

Lire aussi :

partages
commentaires
Sainz demande à Ferrari des progrès dans les stands
Article précédent

Sainz demande à Ferrari des progrès dans les stands

Article suivant

Marko avait assuré à Vergne : "Vettel ne va pas partir"

Marko avait assuré à Vergne : "Vettel ne va pas partir"
Charger les commentaires