Formule 1 GP de Monaco

McLaren vs Ferrari : qui sera le rival de Red Bull à Monaco ?

En perspective du Grand Prix de Monaco, les cœurs balancent chez Red Bull. Qui sera leur concurrent direct : Ferrari ou McLaren ? Pour le conseiller de l'écurie Helmut Marko, ce sera la Scuderia, alors que pour le directeur d'équipe Christian Horner, ce sera McLaren. Faites vos jeux !

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, Charles Leclerc, Ferrari SF-24, Carlos Sainz, Ferrari SF-24

Depuis les évolutions apportées à Miami pour McLaren et à Imola pour Ferrari, la course pour déterminer la deuxième force du plateau est relancée. Avec la victoire de Lando Norris en Floride, qui a failli réitérer deux semaines plus tard au Grand Prix d'Émilie-Romagne en faisant une petite frayeur à Max Verstappen dans les derniers tours de course, l'équipe orange papaye commence à faire suer les Champions du monde en titre.

La Scuderia, que nous attendions au tournant la semaine dernière, n'a finalement pas pu aller chercher plus que la troisième place de Charles Leclerc. Néanmoins, le Monégasque a souhaité remettre les pendules à l'heure après l'épreuve dimanche dernier, affirmant qu'Imola n'était pas le circuit adéquat pour tester au mieux les évolutions apportées et que celles-ci avaient fait leur job comme prévu.

Ce week-end, la Formule 1 se rend dans les rues de Monaco pour son emblématique Grand Prix. Les écuries auront évidemment à cœur de performer, avec peut-être un peu plus d'enjeu cette fois pour McLaren, souhaitant rendre hommage à son pilote Ayrton Senna avec une livrée spéciale en son honneur ; mais aussi pour Ferrari et Leclerc, quelque peu malchanceux sur son Grand Prix à domicile.

En effet, le pilote n'a pour le moment jamais décroché de victoire sur ses terres monégasques malgré les deux pole positions à son actif en 2021, où il a dû abandonner avant même le départ de la course à cause d'une casse moteur ; et en 2022, ratant le podium de peu impuissant face aux conséquences des erreurs stratégiques de son écurie.

Chez Red Bull, les cœurs balancent : qui de McLaren ou Ferrari sera la plus grosse menace à Monaco ? Pour Helmut Marko, conseiller de l'écurie autrichienne, ce sera… Ferrari ! "Je pense que la Ferrari sera plus un défi à Monte-Carlo que la McLaren, parce que tout se joue lors des qualifications", explique le responsable de l'académie de jeune pilote Red Bull. "Nous devons relever ce défi, c'est certain."

Le podium du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Le podium du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

De l'autre côté, le directeur de l'équipe, Christian Horner, semble avoir McLaren dans le viseur, se rappelant du mauvais souvenir qu'étaient les derniers tours de course à Imola. Mais il n'en oublie pas pour autant le cheval cabré, toujours très compétitif.

"Je pense qu'il faut dire McLaren", déclare le directeur britannique. "Ils ont une voiture très rapide en ce moment. Piastri a semblé rapide à certains moments [à Imola] et Lando a été très rapide à la fin de la course. Mais Ferrari est aussi dans le coup avec eux, ce qui fait quatre autres voitures contre lesquelles nous devons nous battre, ce qui est très bien pour vous les gars... !"

Le tracé très étroit de Monaco en fait l'un des circuits où le dépassement est le plus difficile. Ainsi, les qualifications du samedi sont la plupart du temps là où la course de dimanche se joue, à l'exception de l'apparition d'une averse pendant le Grand Prix qui pourrait rebattre les cartes pour tout le monde. Horner est bien conscient des gros progrès de McLaren et de la fiabilité de ses évolutions, qui ont pu optimiser l'équilibre de la MCL38 dans les virages à haute comme à basse vitesse.

"La course se gagne le samedi fondamentalement, donc il sera très important d'être performant sur un tour et d'avoir un train avant très fort", continue le directeur de Red Bull. "Au cours des deux dernières courses, [McLaren] ont été les principaux concurrents et ils ont définitivement amélioré les performances de leur voiture. Leur philosophie est très similaire à la nôtre. Nous attendons d'eux qu'ils soient compétitifs sur tous les circuits."

Propos rapportés par Erwin Jaeggi et Jonathan Noble

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Ce détail qui n'en est pas un sur la livrée spéciale de McLaren
Article suivant Wolff reconnaît des "zigzags" dans le développement de Mercedes

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse