McLaren s'attend à souffrir à Shanghai

partages
commentaires
McLaren s'attend à souffrir à Shanghai
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
4 avr. 2017 à 07:00

McLaren-Honda a connu un Grand Prix d'Australie difficile, mais peut-être n'était-ce que le début de la galère.

Fernando Alonso, McLaren MCL32, devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, et Esteban Ocon, Force India VJM10
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32, s'arrête aux stands
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32, devant Esteban Ocon, Force India VJM10
Fernando Alonso, McLaren MCL32

Après des essais hivernaux particulièrement troublés, notamment en termes de fiabilité, Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne se sont qualifiés respectivement 13e et 18e à Melbourne.

Le double Champion du monde a été contraint à l'abandon après 50 tours de course alors qu'il tenait la dixième place, tandis que son rookie de coéquipier a péniblement franchi le drapeau à damier au 13e et dernier rang, à 14 secondes de la Sauber d'Antonio Giovinazzi et à 67 secondes de la Renault de Nico Hülkenberg.

Avec sa ligne droite de 1,17 km, le circuit de Shanghai devrait être bien moins favorable à la MCL32, dont le manque de puissance devrait alors être mis en exergue. Selon certaines sources, la monoplace pourrait épuiser son déploiement d'énergie aux deux tiers de cette ligne droite.

"Shanghai a la réputation d'être un week-end imprévisible pour un certain nombre de raisons : ce circuit est dur pour les voitures, pour les pneus et pour les unités de puissance, et la météo est souvent précaire, mais je suis en mesure de prédire que notre rythme ne sera pas aussi avantageux qu'en Australie par rapport à nos rivaux", estime le directeur d'équipe Éric Boullier.

"Les caractéristiques du Shanghai International Circuit sont très différentes de celles de Melbourne, et ses longues lignes droites rapides vont vraisemblablement exposer les faiblesses de notre package davantage que l'Albert Park. Cependant, nous allons évidemment attaquer la course avec notre habituel esprit combatif, et le plus important sera d'assurer la fiabilité des deux voitures avant de se concentrer sur la performance."

Malgré ses problèmes de moteur, McLaren poursuit le développement de son châssis sans relâche et disposera d'évolutions ce week-end, comme le mentionne Stoffel Vandoorne.

"Finir dernier n'est jamais ce que nous voulons, et la Chine sera tout aussi difficile pour nous, mais je sais que nous avons de nouvelles pièces pour ce week-end et comme toujours, nous allons faire de notre mieux pour tirer le maximum de notre package", conclut le pilote belge.

Sondage mondial des fans 2017

Prochain article Formule 1
Pirelli s'attend à bien moins de graining à Shanghai

Previous article

Pirelli s'attend à bien moins de graining à Shanghai

Next article

L’unique et spectaculaire Tyrrell P34 à six roues

L’unique et spectaculaire Tyrrell P34 à six roues

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités