McLaren - Honda va revenir car la concurrence va plafonner

partages
commentaires
McLaren - Honda va revenir car la concurrence va plafonner
Par : Fabien Gaillard
14 oct. 2016 à 13:57

Pour le directeur de la compétition de McLaren, Éric Boullier, la nouvelle réglementation F1 qui entrera en vigueur en 2017 permettra à Honda de rattraper plus rapidement son retard sur la concurrence.

Eric Boullier, directeur de la compétition de McLaren sur la grille
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jost Capito, CEO de McLaren
Ron Dennis, président exécutif de McLaren sur la grille
Jenson Button, McLaren MP4-31
Eric Boullier, directeur de la compétition McLaren F1 Team
Jenson Button, McLaren MP4-31

Depuis deux saisons, malgré des progrès notables, McLaren-Honda souffre du retard pris par le programme du motoriste japonais, qui n'a choisi de s'engager dans l'ère V6 turbo hybride qu'à partir de 2013, avec une entrée en compétition en 2015, alors que les autres motoristes, déjà impliqués en F1, ont commencé leur travail en 2010, avant des débuts en 2014.

Mais, en 2017, le système des jetons de développement qui limite les possibilités pour les motoristes de faire évoluer leur moteur n'aura plus cours et offrira donc à Honda des possibilités plus importantes, même si la limite de cinq moteurs par saison sera elle toujours en place et que des pénalités seront appliquées si ce quota est dépassé.

"La maturité du projet Honda [par rapport aux autres manufacturiers] signifie qu’il va continuer à grandir, et c’est là que les plus gros gains seront à trouver", explique Boullier à Autosport. 

"La réglementation moteur a un bon point, et c’est la quantité d’essence que vous pouvez utiliser, ce qui signifie que vous limitez la quantité d’énergie que vous pouvez utiliser à n’importe quel moment."

"Donc il y a une limite au développement de l’unité de puissance et nous approchons d’un palier, c’est pourquoi il y a un petit peu plus de liberté au niveau des règlements pour nous permettre de revenir."

"En plus, il y a le fait que Mercedes, Ferrari et Renault ont commencé à développer leurs unités de puissance en 2010 ; Honda a commencé en 2013, trois ans plus tard. Donc ils reviennent, avec bien plus de gains à trouver grâce à cette maturité, grâce à ce développement."

"Avoir la possibilité de développer librement le moteur va nous aider encore plus, pour vite atteindre ce palier. Actuellement, nous sommes toujours sur une courbe ascendante."

Mais l'aspect moteur ne sera pas le seul changement majeur la saison prochaine, puisque la réglementation fera la part belle à l'aérodynamique dans l'effort pour faire aller plus vite les F1.

"Je suis confiant dans le fait que nous allons revenir. Je sais bien mieux que vous ce qui se passe dans les coulisses, et ça me rend confiant sur le fait que nous allons continuer de revenir."

"Quoi qu’il arrive l’année prochaine, nous allons réduire l’écart, même si je ne fais aucune prédiction, pas de chiffres, parce que nous ne savons pas ce que les autres font."

"Actuellement, nous savons exactement où nous sommes par rapport aux autres, et je pourrai vous dire l’année prochaine où nous serons plus ou moins si nous continuons de nous rapprocher. Mais d’aussi loin que je suis concerné, nous savons que nous allons réduire l’écart, vraiment."

Prochain article Formule 1
Chez Williams, l'âge de Stroll embarrasse Martini

Previous article

Chez Williams, l'âge de Stroll embarrasse Martini

Next article

Officiel - Hülkenberg rejoint Renault pour plusieurs années

Officiel - Hülkenberg rejoint Renault pour plusieurs années

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités