McLaren : "Norris est passé au niveau supérieur"

Andreas Seidl salue la progression constante de Lando Norris en Formule 1.

McLaren : "Norris est passé au niveau supérieur"

De 49 points en 21 Grands Prix il y a deux ans à 97 unités en 17 courses l'an passé, Lando Norris incarne la renaissance de McLaren, et la première épreuve de la saison 2021 semble avoir confirmé le potentiel à la fois de la légendaire écurie britannique et de son jeune prodige. À Bahreïn, s'il a été battu de justesse par son nouveau coéquipier Daniel Ricciardo en qualifications (mais était quand même septième sur la grille), Norris a fait partie des pilotes les plus impressionnants en course et a confortablement pris la quatrième place à l'arrivée, certes en partie grâce à la panne subie par la Red Bull de Sergio Pérez dans le tour de formation.

"Je pense que nous avons vu tout le week-end, surtout en qualifications et en course, que Lando est passé au niveau supérieur", estime Andreas Seidl, directeur d'équipe. "Ces progrès doivent être attendus d'un jeune loup, surtout dans ses premières années, car c'est ainsi que l'on devient un pilote de pointe dans ce sport. C'était génial de voir comment il a réussi cette course, qu'il a vraiment très bien contrôlée de son côté. Il a attaqué quand c'était nécessaire et il a contrôlé la course quand il était en position de le faire."

Lire aussi :

D'après Seidl, les performances actuelles de Norris sont le fruit de son travail depuis ses débuts en F1. "Si je regarde la manière dont il travaille avec ses ingénieurs, dont il communique pendant une séance d'essais libres, pendant les qualifications, pendant la course, sous la pression, on voit simplement qu'il bâtissait l'expérience et la confiance ces deux dernières années", poursuit l'Allemand. "Désormais, il met en œuvre tout ce qu'il a assimilé cet hiver et tout ce qu'il a appris de lui-même. Ces chronos et cette performance en course en sont le résultat. Il a géré les pneus de manière sensationnelle, il a attaqué quand c'était nécessaire. Il maîtrisait complètement la situation et c'était génial à voir."

Andreas Seidl, Team Principal, McLaren

La saison dernière, McLaren a arraché la troisième place du championnat des constructeurs alors que quatre écuries ont placé au moins un concurrent devant les siens côté pilotes : Hamilton et Bottas pour Mercedes, Verstappen pour Red Bull, Pérez pour Racing Point et Daniel Ricciardo pour Renault. L'homogénéité et la constance du duo Sainz/Norris avait permis à McLaren de triompher sur les bolides roses et jaunes, et il semble que Daniel Ricciardo soit l'homme idéal pour faire de même en 2021.

"Ces deux dernières années, la clé des places que nous avons pu obtenir au championnat des constructeurs est que nous avons toujours eu deux pilotes qui étaient là, toujours prêts à marquer de bons points", souligne Seidl. "Je suis vraiment content de ce que nous avons vu de la part des deux jusqu'à présent. C'est super que nous semblions avoir à nouveau un duo de pilotes très solide."

Ainsi, les performances de Bahreïn sont de très bon augure pour la suite des événements. "Je suis très content de ce qu'a réussi l'équipe ce week-end, car je pense que ce sont les fruits du dur travail réalisé par tout le monde cet hiver. Par exemple, l'écart [de Norris] avec Lewis Hamilton [à l'arrivée] n'était que d'environ 45 secondes, je crois. Lors d'une course où les gars aux avant-postes allaient à fond, c'est un signe encourageant, car cela confirme à nouveau que nous avons fait un bon pas en avant avec la voiture", conclut Seidl.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins
Article précédent

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Article suivant

Brundle : Le "bon sens" a sauvé le futur de la F1

Brundle : Le "bon sens" a sauvé le futur de la F1
Charger les commentaires