Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
45 jours
09 mai
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
94 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
101 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
136 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
150 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
178 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
185 jours
12 sept.
Course dans
192 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
206 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
210 jours
10 oct.
Course dans
220 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
234 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
241 jours

La McLaren MCL35 incorpore des "idées nouvelles"

Ce lundi soir, McLaren a levé le voile sur sa monoplace pour la saison 2021, monoplace qui incorpore des "idées nouvelles" malgré le gel des châssis, d'après le directeur technique James Key.

La McLaren MCL35 incorpore des "idées nouvelles"

C'est avec la MCL35M que McLaren va défendre ses chances lors de la saison 2021 de Formule 1, monoplace qui constitue logiquement une évolution de la MCL35 de l'an dernier en raison du gel des châssis. Ce qui ne revient pas à dire qu'elle est identique, bien évidemment !

Lire aussi :

Déjà, l'écurie britannique a changé de motoriste, délaissant Renault pour adopter les unités de puissance Mercedes, ce qui a requis l'utilisation des deux jetons de développement autorisés vis-à-vis de ce fameux gel des châssis. Surtout, le développement aérodynamique reste libre – ce qui est somme toute logique puisque le Règlement Technique a légèrement évolué afin de réduire l'appui aéro pour permettre aux pneus de continuer à supporter les fortes charges. McLaren a tenté d'en tirer le meilleur.

"La priorité a été donnée à l'aéro", indiquait le directeur technique James Key ce lundi, avant la présentation. "Toute nouvelle réglementation crée naturellement des opportunités dans d'autres domaines, la voiture a donc l'air un peu différente. On y verra des idées nouvelles. L'avant de la voiture, du point de vue de la réglementation, n'a pas changé du tout, mais il y a des développements que nous étudions encore dans ces domaines. Et cela va continuer durant la saison."

"Je trouverais naïf de penser que l'on peut juste s'adapter un peu au changement de réglementation et passer à autre chose. Tout le monde va travailler dur, nous voulions donc nous assurer de faire de même."

La tâche principale était bien évidemment d'intégrer cette unité de puissance Mercedes, qui n'est pas du tout agencée de la même manière que celle de Renault. "Chaque installation moteur est vraiment relativement différente", confirme Key. "Il n'y a pas de solution unique sur la disposition de ces unités de puissance, ou sur la taille de diverses pièces clés, qui affectent l'architecture de la voiture. Ce qu'il nous fallait essayer de faire, c'est respecter le processus d'homologation en ne modifiant pas des choses qui n'avaient pas vraiment besoin de changer pour installer le moteur."

"Mais clairement, effectuer les changements nécessaires pour faire les pièces homologuées nous a permis de modifier le châssis, qui doit évidemment changer avec un nouveau moteur, l'aspect batterie, et la boîte de vitesses, pour des raisons d'agencement. Cela a ajouté une dimension supplémentaire, ce qui a probablement mené à une approche pas forcément optimale par rapport à ce que l'on ferait si l'on était complètement libre. Mais je ne pense pas que cela ait été un gros compromis."

Key est en tout cas impressionné par le design réalisé par la marque à l'étoile. "Je trouve certainement l'installation Mercedes extrêmement ordonnée, on voit à quel point ils ont fait attention aux détails. C'est très simple à agencer à cet égard. Et cela nous a donné quelques avantages", conclut-il.

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
La nouvelle McLaren en piste dès demain

Article précédent

La nouvelle McLaren en piste dès demain

Article suivant

Lando Norris est remis à 100% du COVID-19

Lando Norris est remis à 100% du COVID-19
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Benjamin Vinel