McLaren - Melbourne approche, la pression et les attentes sont intenses

Après un premier galop d'essais déjà difficile en novembre dernier avec l'unité de puissance Honda installée sur une MP4-29 de développement, McLaren et son motoriste japonais ont pu mesurer un peu plus l'ampleur de la tâche à Jerez

Après un premier galop d'essais déjà difficile en novembre dernier avec l'unité de puissance Honda installée sur une MP4-29 de développement, McLaren et son motoriste japonais ont pu mesurer un peu plus l'ampleur de la tâche à Jerez.

La situation n'était pas surprenante pour l'écurie britannique, qui sait que le travail est conséquent. Honda doit mettre au point son bloc V6 turbo avec une année de retard sur la concurrence côté piste. Dans ce contexte, les essais ont certes démontré que le chemin était encore long, mais le roulage effectué par la nouvelle MP4-30 était tout de même encourageant si on le met en balance avec les difficultés de certains motoristes à pareille époque il y a un an.

"Les premiers essais n'étaient clairement pas aussi calmes que nous l'aurions aimé, mais néanmoins nous devons rester très disciplinés et concentrés sur la récolte des données", confirme Ron Dennis, Président du McLaren Technology Group. "Je crois que la première chose que nous devrions souligner est que le premier Grand Prix où nous allons être évalués sera en fait l'Australie."

"On ne s'attend pas à être au sommet de la montagne le jour où l'on commence à la gravir. Cela prend du temps et il faut également bien se préparer. Nous sommes très bien préparés pour l'ascension, et ce sera une montée difficile mais que Honda et McLaren ont faite plusieurs fois ensemble."

Melbourne, le premier révélateur

Le Grand Prix d'Australie est en effet le premier rendez-vous crucial. Manche d'ouverture de la saison, Melbourne marquera officiellement le retour d'une McLaren-Honda en F1 et servira également de premier véritable point d'évaluation. D'ici-là, il reste deux sessions d'essais hivernaux à Barcelone pour corriger les défauts de jeunesse et parfaire l'intégration du bloc Honda dans la monoplace de Woking.

Ron Dennis le sait, l'historique de l'association entre son équipe et Honda jouit d'un impact retentissant, et à cela s'ajoute un line-up de très haut niveau, formé par une paire de Champions du Monde avec Fernando Alonso et Jenson Button.

"Honda est une entreprise qui s'implique de manière phénoménale et le défi auquel nous faisons face ensemble alors que nous approchons de la saison 2015 est immense", rappelle-t-il. "Nos concurrents ont eu une année de plus, ce qui amplifie ce défi. Alors que nous approchons du premier Grand Prix, la pression devient plus intense, et les attentes de nos fans, pilotes, sponsors et médias est de plus en plus intense."

"Nous sommes prêts pour le défi et nous y parviendrons, car l'histoire montre que Honda a toujours réussi et le partenariat entre Honda et McLaren dans les années 80 est quelque chose que nous avons l'intention de reproduire."

Une victoire attendue depuis 2012

L'an passé, pour la dernière saison de collaboration avec Mercedes et pour son retour à la tête de McLaren, Dennis avait fixé un objectif de victoire à ses hommes, qui n'a pas pu être atteint. L'équipe attend désormais son premier succès depuis 2012, une éternité pour un nom aussi prestigieux.

"Le premier challenge est de remporter notre premier Grand Prix, et à plus court terme c'est de courir en Australie et de terminer avec le résultat le plus compétitif que nous pouvons décrocher", insiste Dennis.

La semaine prochaine, les essais reprennent à Barcelone pour quatre premières journées. Jenson Button sera au volant le jeudi et le vendredi, avant de céder sa place à Fernando Alonso pour les deux jours suivants.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités