McLaren Mercedes sous haute surveillance

Le torchon brûle toujours entre McLaren et la FIA, notamment entre Ron Dennis et Max Mosley

Le torchon brûle toujours entre McLaren et la FIA, notamment entre Ron Dennis et Max Mosley. Les effets du scandale d'espionnage et ses retombées continuent à se faire ressentir lors de ce 52ème Grand Prix de Belgique.

Les deux hommes sont certes apparus ensemble samedi devant les photographes, mais dans les coulisses le corps dirigeant de la FIA ne cesse de remettre en cause l'intégrité et l'honnêteté du patron de l'écurie britannique

Il promet d'ailleurs de surveiller les manœuvres de McLaren, au moins jusqu'au terme de cette saison 2007, comme le confirme le président de la fédération, Max Mosley.

"S'ils font quoi que ce soit de mal contre Alonso, ils devront nous répondre à Paris et nous ferons ce qui est nécessaire."

"Alonso était le seul dans son équipe qui a pris les bonnes décisions. C'est grâce à ses emails que nous avons obtenu les certitudes des agissements frauduleux de McLaren-Mercedes."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités