Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
42 jours

Un moteur maison ou Ferrari, McLaren n'y a jamais pensé

partages
commentaires
Un moteur maison ou Ferrari, McLaren n'y a jamais pensé
Par :
5 oct. 2019 à 14:15

En se tournant vers Mercedes pour 2021, McLaren a fait le choix de la raison et de l'évidence, après avoir écarté d'emblée la possibilité de concevoir son propre moteur ou de contacter Ferrari.

McLaren a annoncé la semaine dernière un partenariat futur avec Mercedes, qui fournira à nouveau ses moteurs à l'écurie britannique à partir de la saison 2021. Après l'échec du projet commun avec Honda (2015-2017) puis un passage dans le giron Renault, l'équipe de Woking a opté pour le constructeur allemand, qui s'est présenté comme une option évidente à ses yeux. La possibilité de demander une fourniture moteur à Ferrari n'a jamais été envisagée un seul instant, pas plus que celle de fabriquer sa propre unité de puissance.

"En Formule 1, il faut voir les choses sur une période plus longue qu'une poignée de courses", explique Zak Brown, PDG de McLaren Racing. "Bien sûr, le moteur Ferrari semble extrêmement costaud actuellement, mais si l'on regarde l'investissement de Mercedes-Benz, où ils en sont en tant qu'équipe de course, c'est un excellent indicateur. Nous n'avons pas envisagé Ferrari. Je pense aussi qu'il y a un conflit de marques très clair avec notre branche voitures de route chez McLaren. Faire nos propres moteurs, ça n'a économiquement aucun sens pour nous. Je crois qu'il faut être un fabricant significativement plus grand, qui peut justifier ses dépenses par l'exposition créée par un plus grand nombre de ventes de voitures. Ça a clairement du sens pour Mercedes, Renault ou Honda, mais pas pour McLaren avec le volume de voitures que nous vendons."

Lire aussi :

En 2017, Zak Brown lui-même avait évoqué la possibilité de concevoir un moteur maison chez McLaren à partir de 2021, mais uniquement dans l'hypothèse où la réglementation 2021 aurait pris le chemin d'une formule moins complexe et moins coûteuse. Finalement, la voie de la stabilité a été empruntée pour ce qui concerne les motorisations, sous l'impulsion des motoristes actuels. C'est ainsi que le fait de se tourner vers Mercedes est apparu naturel, également faute d'alternatives. "Il n'y a pas de nouveaux arrivants à l'horizon", rappelle le directeur de McLaren, Andreas Seidl, quant à l'offre moteur en Formule 1 pour les années à venir. "Ce n'est pas réaliste de voir un nouveau motoriste arriver en F1. Cela implique tout simplement trop d'argent à investir."

L'Allemand ajoute que l'option d'un moteur conçu directement par McLaren "n'a jamais vraiment été un sujet", là aussi en soulignant "l'énorme investissement financier" que cela aurait nécessité. "Il faut un gros budget chaque année et il faudrait beaucoup de temps pour rattraper le retard sur ceux qui sont en place. Ça n'a jamais été sur la table. Nous sommes très contents de l'accord que nous avons désormais avec Mercedes."

McLaren Senna

Article suivant
Pourquoi les top teams sont favorables à des pièces "open source"

Article précédent

Pourquoi les top teams sont favorables à des pièces "open source"

Article suivant

Alesi veut des pénalités pour vitesse excessive dans les dégagements

Alesi veut des pénalités pour vitesse excessive dans les dégagements
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine