McLaren ne cache pas son amère déception

Rien n'est terminé pour l'écurie de Woking à Monaco, mais elle attendait beaucoup mieux de sa monoplace sur le tracé sinueux de la Principauté. Les qualifications se sont avérées décevantes.

McLaren ne cache pas son amère déception
Jenson Button, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren Honda
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren Honda
Fernando Alonso, McLaren Honda
Jenson Button, McLaren MP4-31

McLaren avait fait du week-end monégasque un rendez-vous particulier, avec l’ambition d’y viser le meilleur résultat de la saison. À l’issue des qualifications, les espoirs de l’écurie britannique sont douchés, même si la course peut réserver son lot de surprises. 

Seul à hisser la MP4-31 et son moteur Honda en Q3, Fernando Alonso a lui-même fait part de son manque de confiance en volant d’une monoplace au train avant baladeur et loin du compte. Pendant ce temps, Jenson Button a vu son chemin s’arrêter en Q2, et s’élancera depuis la 13e place sur la grille de départ

Pour Éric Boullier, il ne fait aucun doute que le résultat de ce samedi est une véritable déception, même si c’est sous le drapeau à damier dimanche après-midi qu’il faudra faire les comptes. Les caractéristiques du circuit monégasque devaient convenir à la monoplace de Woking, mais les pilotes cherchent encore la clé. 

"Clairement, nous sommes déçus de notre performance d’ensemble en qualifications ici à Monaco", ne cache pas le directeur de la compétition de McLaren. "Sur un circuit aussi tortueux, nous nous attendions à ce que notre voiture soit un peu plus performante par rapport à certains de nos rivaux."

"En dépit du fait qu’aucun de nos pilotes ne s’est jamais vraiment senti heureux avec l’équilibre de notre voiture ici, ils ont tous les deux essayé d’attaquer fort pour faire des tours solides. C’est dommage que nous ayons réussi à placer seulement une voiture en Q3, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé."

En partant 9e, Alonso peut viser des points même s’il sera devancé par les Toro Rosso et les Force India. Tout dépendra également du scénario de la course, qui pourrait être très tumultueux en fonction des caprices du ciel. 

"Demain, une météo pluvieuse est attendue, et la combinaison de Monaco et de la pluie est vraiment imprévisible, alors tout pourrait arriver", espère Boullier. "Les points seront l’objectif pour nos deux pilotes."

partages
commentaires
Räikkönen - Toujours l'avant ou l'arrière qui glisse

Article précédent

Räikkönen - Toujours l'avant ou l'arrière qui glisse

Article suivant

Diaporama - Daniel Ricciardo, l'archétype du pilote moderne complet

Diaporama - Daniel Ricciardo, l'archétype du pilote moderne complet
Charger les commentaires